Le Néo-Zélandais Ken Lupton peut mêler les cartes à Beauharnois

Par Denis Bourbonnais
Le Néo-Zélandais Ken Lupton peut mêler les cartes à Beauharnois
Cette photo prise par Marty Brault à Détroit le week-end dernier illustre bien la compétition féroce à prévoir en Hydro 350 aux Régates de Beauharnois. (Photo : (Photo: gracieuseté de Marty Brault) )

MOTONAUTISME. Un compétiteur qui a traversé les océans pour venir se mesurer à ses pairs de la classe Grand Prix, le Néo-Zélandais Ken Lupton pourrait s’ingérer dans l’intense course au championnat qui oppose Jimmy King (GP-777) à Brandon Kennedy (GP-25), lors des 13es Régates de Beauharnois.

Le pilote du «Miss New Zealand II» GP-577 a connu un week-end presque parfait aux Régates de Détroit et il détenait la pôle en finale quand il a devancé le départ au même titre que Ken Brodie II (GP-50). Lupton a résisté aux assauts de son rival de Grand Island (N.Y.) pour croiser la ligne d’arrivée en premier mais des pénalités ont tout changé pour permettre à Bert Henderson de l’emporter à bord du «GP-25».

«Je le savais à partir du 2e tour mais j’ai quand poussé à fond jusqu’au bout. J’espère me reprendre à Beauharnois. J’ai bien aimé courir ici en HRL et qui sait, je pourrais être de retour l’an prochain», a indiqué au «Journal Saint-François» le coureur de Waverly en Nouvelle-Zélande.

Ken Brodie II (GP-50, à gauche) et Ken Lupton (GP-577) se sont livré une bataille farouche dans la finale aux Régates de Détroit avant d’apprendre qu’ils avaient devancé le départ. (Photo: Jeff Dunn)

D’autres défis pourraient se manifester pour les meneurs au championnat car Douglas Rapp (GP-79), Ken Brodie II (GP-50), Mike Monahan (GP-35) et Tom Thompson (GP-525) sont sur les rangs pour succéder au regretté Mathieu Daoust en tant que champion des Régates de Beauharnois dans le GP-9.

Tout indique que l’embarcation «GP-14» piloté par Andrew Tate ne sera pas de la partie à l’instar du «GP-93» de Marty Wolfe et du «GP-39» que Scott Liddycoat a conduit à Détroit. Si l’écurie «Hot Tamale» GP-43 parvient à réparer les dommages subis à la coque sur la remorque à Tonawanda (N.Y.), il y aura 8 inscrits en Grand Prix à Beauharnois les 7 et 8 septembre.

Le Campivallensien Yannick Léger conserve ses chances de championnat dans le «Super Nova» H-21. (Photo: Chris Fanaris)

En Hydro 350, un fin de championnat tout simplement malade incluera les Campivallensiens Nicolas Rousse (H-799), installé à 20 points du sommet au 4e rang, et Yannick Léger (H-21), qui possède encore des chances de rattraper Dylan Runne (H-12), Kent Henderson (H-777) et Donny Allen (H-14). Bobby Kennedy pourrait avoir son mot à dire au volant du «H-79» de Michael Grendell.

En Formule 2500, Marc Lalonde (F-751) pourrait poser un problème pour ses adversaires qui occupent le haut du classement et en 2,5 litres, les étoiles devront s’aligner pour que Derek Demers (S-44) puisse rejoindre Richard Wilhelm (S-404) qui devance l’écurie campivallensienne par 49 points, notamment en raison de la disqualification du «Wave Dancer» à Valleyfield.

Brandon Kennedy, Jimmy King et Ken Brodie II, photographiés sur le podium aux Régates de Tonawanda (N.Y.), s’en promettent pour les Régates de Beauharnois. (Photo: Facebook)
C’était intense en Hydro 350 à Détroit et tout porte à croire que ce sera de même aux 13es Régates de Beauharnois. (Photo: Rod Windover)
Mike Monahan (GP-35), qui a atteint la limite de l’adhérence à Détroit dans le «GP-35», aura son mot à dire dans la course au championnat. (Photo: Jeff Dunn)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des