Le gin de Guy Lafleur élaboré par Verger Hemmingford

Le gin de Guy Lafleur élaboré par Verger Hemmingford
Le Gin #10 Guy Lafleur sera disponible à la SAQ à compter du 1er octobre. (Photo : Gracieuseté)

L’ancien joueur étoile des Canadiens de Montréal, Guy Lafleur, a confié à Verger Hemmingford l’élaboration de son gin, qui sera disponible à la Société des alcools du Québec (SAQ) à compter du 1er octobre.

Par Marc-André Couillard – Journal Coup d’Oeil

C’est une connaissance commune à Guy Lafleur et au propriétaire de Verger Hemmingford, François Pouliot, qui a mis les deux hommes en contact.

«L’an passé, Guy Lafleur a commencé à faire du vin, en Ontario. Il voulait aussi son gin et on lui a fortement conseillé de venir au Québec, dit M. Pouliot. Il a réalisé qu’il s’en fait beaucoup au Québec. C’est un ami que nous avons en commun qui lui a dit qu’il fallait qu’il vienne nous voir.»

Ils se sont donc rencontrés il y a de cela un an environ.

«On s’est super bien entendus et on a travaillé des pistes, raconte M. Pouliot. On s’est revus à l’automne avec son fils. M. Lafleur était à l’hôpital parce qu’il venait de faire un infarctus. On a travaillé pendant six mois pour développer le goût et trouver la recette. On s’est vraiment inspirés de la personne pour que ce soit à son goût.»

Goût poivré

Distillé à partir de grains 100 % canadiens, l’arôme dominant du Gin #10 Guy Lafleur est le poivre, en plus de la baie de genévrier.

«Guy Lafleur nous a raconté qu’à l’époque, il était commun de crier «On va tous les poivrer!» juste avant d’entrer sur la patinoire, dit M. Pouliot. On parlait avec lui de ce qu’il aime et il nous a dit qu’il aimait bien le steak au poivre. Il voulait quelque chose de simple et de doux.»

Guy Lafleur, lors d’une séance de photos au Verger Hemmingford. (Photo Gracieuseté)

Ce gin est donc fait à partir de grains de poivre entier qui macèrent dans l’alcool.

«Il est doux, malgré ses 43 degrés d’alcool, assure M. Pouliot. Tu peux le boire : straight ou du tonic pas trop fort en quinine et du zeste de citron. Il est aussi très bon avec notre cidre à la framboise.»

Succès assuré

Verger Hemmingford a produit un premier lot de 1000 caisses de 12 bouteilles de 750 ml. Une autre commande de 1000 caisses doit être livrée en octobre.

Il y a quelques semaines, quelques bouteilles du Gin #10 Guy Lafleur ont été distribuées par erreur dans certaines succursales de la SAQ, avant la sortie officielle du produit, le 1er octobre. Le succès a été immédiat.

«Sur les médias sociaux, on a reçu environ 350 commentaires et ils étaient tous positifs. C’était du jamais vu, lance M. Pouliot. M. Lafleur a une notoriété et on a une pas pire réputation, mais c’est hallucinant la quantité d’appels qu’on reçoit. La SAQ se faisait tellement achalée, qu’elle l’a enlevé sur son site Internet en attendant sa sortie officielle.

Le fondateur de Verger Hemmingford, François Pouliot, en compagnie du maître de chai, Daniel Brongo. (Photo Gracieuseté)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires