Le développement domiciliaire bat son plein à Ormstown

Par Denis Bourbonnais
Le développement domiciliaire bat son plein à Ormstown
Les promoteurs du projet domiciliaire «La Vallée des Outardes», Richard Vincent et Michel Lalonde, sont entourés de Chantal Verreault, des Caisses Desjardins, Richard Livernois, entrepreneur (Elli Construction), Jacques Lapierre, maire d’Ormstown, et Judy Pomminville, courtier immobilier résidentiel (RE/MAX) . (Photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin) )

CONSTRUCTION.  La construction domiciliaire suit son cours dans la municipalité d’Ormstown qui mise sur des prix réduits par rapport aux grandes villes pour attirer de nouveaux résidents.

Plus de 50 habitations ont été vendues dans la portion initiale du projet «La Vallée des Outardes» et les promoteurs ont investi 1,2 million $ pour réaliser la phase 2 qui permettra l’ouverture de quelque 55 nouveaux terrains d’ici la fin du mois.

Une dizaine de propriétés neuves ont été vendues depuis janvier dernier et seront livrées par l’entrepreneur «Elli Construction» d’ici septembre prochain. «Le projet connaît un grand succès et nous avons comme objectif de vendre 25 nouvelles habitations avant la fin de l’année», prévoit Judy Pomminville, courtier immobilier résidentiel en charge du projet situé à l’intersection des routes 138 et 201.

Le maire d’Ormstown, Jacques Lapierre a parlé des avantages qu’offre la municipalité aux acheteurs potentiels d’une propriété en présence de Richard Vincent, Michel Lalonde et Richard Livernois, jeudi matin à l’hôtel de ville. (Photo: Pierre Langevin)

Les terrains d’une superficie de 6000 à 7000 pieds carrés peuvent accueillir des maisons unifamiliales et jumelées ainsi que des habitations locatives de type quadruplex. Le prix des terrains varie de 8 $ à 9 $ le pied carré, ce qui réjouit le maire de la municipalité, Jacques Lapierre. «Une maison de 205 000 $ vaut environ 150 000 $ de plus sur la rive-sud de Montréal», affirme-t-il.

Dans «La Vallée des Outardes», une des maisons les plus populaires, incluant un terrain de 6000 pieds carrés avec les services d’aqueduc et d’égout, est un bungalow plain-pied de 950 p.c., modèle Marseille, au coût de 205 625 $ taxes et ristourne incluses. On peut également faire l’acquisition d’une maison unifamiliale de type Florence (1010 p.c.) pour 212 657 $, d’un bungalow modèle Loire (1064 p.c.) pour 217 584 $ et d’une habitation jumelée Versaille (950 p.c.) moyennant un déboursé de 195 819 $. Il y a possibilité de réaliser un projet sur mesure de formule clé en main parmi un des 17 modèles disponibles.

Le maire Jacques Lapierre a vanté les attributs d’Ormstown et son accès facile via l’autoroute 30. «Un secteur paisible, familial et à proximité de tous les services. La municipalité est à 40 minutes de Saint-Constant, Sainte-Catherine, Candiac et de l’Ile de Montréal», de signifier M. Lapierre.

Quelque 55 terrains seront disponibles d’ici la fin du mois dans le projet domiciliaire situé à l’angle des routes 138 et 201. (Photo: Pierre Langevin)
Les principaux responsables du projet croient être en mesure de vendre un total de 35 nouvelles habitations en 2019. (Photo: Pierre Langevin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des