Le Collège fait sa première rentrée à Saint-Constant

Audrey Leduc-Brodeur - Gravité Média
Le Collège fait sa première rentrée à Saint-Constant
Marc Rémillard, directeur général du Cégep de Valleyfield, Danielle McCann, députée de Sanguinet et ministre de la Santé, Jean-Claude Boyer, maire de Saint-Constant, et Éric Besner, président du conseil d’administration du Cégep de Valleyfield, ont inauguré les nouvelles installations. (Photo : Denis Germain)

Élus, dignitaires et membres du personnel du Collège de Valleyfield ont officialisé l’ouverture du Centre d’études collégiales de Saint-Constant le jeudi 22 août.

Le maire de Saint-Constant, Jean-Claude Boyer, a souligné le travail effectué par divers intervenants au fil des ans pour mener à terme le projet.
«Ce fut un long périple, mais malgré les embûches, nous avons continué à y croire et nos efforts se sont traduits en résultats», a-t-il affirmé, parlant d’un «partenariat sans faute» avec la direction du Cégep de Valleyfield.

Élus et dignitaires ont souligné l’ouverture dans la salle d’études et de détente des étudiants. (Photo Denis Germain)

Le Centre d’études collégiales de Saint-Constant en chiffres

4,3 M$
Le Collège de Valleyfield a bénéficié d’une subvention de 4,3 M$ du ministère de l’Éducation pour aménager ses locaux, acquérir du mobilier et couvrir une partie de ses coûts de fonctionnement pour les cinq prochaines années.

3
À sa session d’automne, le Centre d’études collégiales de Saint-Constant offre trois programmes d’études, soit Cheminement tremplin DEC, Technique d’éducation spécialisée et Sciences humaines, profil général. Plusieurs cours de formation sont également à l’horaire, dont le traitement de la paie, l’espagnol des affaires et l’utilisation du logiciel Excel. M. Rémillard indique qu’il «restera à l’affût des besoins dans la région» pour élargir l’éventail de cours afin qu’ils y répondent.

6
Le Centre d’études collégiales de Saint-Constant possède six classes, un laboratoire informatique, une salle de détente ainsi que des locaux pour les services d’aide à l’apprentissage. Dix employés et 20 enseignants y travaillent.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des