Le Centre du partage vient en aide à OVPAC

Le Centre du partage vient en aide à OVPAC
De gauche à droite : Stéphanie Deschênes (assistante du Centre du Partage), Johanne Viger (directrice du Centre du Partage, Michel Proulx (membre du CA, trésorier du Centre du Partage), Gaétan Daoust (membre du CA, vice-président d’OVPAC) et Maude Poirier (directrice générale d’OVPAC). (Photo : Gracieuseté)

Le conseil d’administration du Centre du Partage a choisi l’organisme OVPAC pour recevoir un montant de 2000$ qui sera utilisé pour le volet transport/accompagnement médical pour les citoyens qui doivent suivre des traitements de radiothérapie vers les centres d’oncologie du grand Montréal.

Ce montant de 2000$ sera dédié aux personnes à faible revenu qui ne se qualifient pas pour recevoir de l’aide financière de dernier recours. Selon la directrice générale d’OVPAC, Maude Poirier, la mission de l’organisme est d’aider les gens sur le chemin de la guérison.

« Notre région vit une situation alarmante car les personnes atteintes de cancer qui suivent des traitements de radiothérapie doivent être traitées en grande majorité sur l’Île de Montréal. En plus de vivre l’anxiété et le stress de la maladie, les personnes malades doivent débourser des sommes importantes pour le transport. La vision du maintien à domicile dans notre système de santé, représente un grand stress financier car les patients de nos régions doivent débourser un montant important de leur revenu et, de leur pension de vieillesse pour parcourir environ 160 km par jour pour suivre leur traitement de radiothérapie. Nous essayons de faire reconnaitre le volet transport/accompagnement médical avec les instances ministérielles mais pour l’instant rien ne bouge», explique-t-elle.

Selon Johanne Viger, directrice du Centre du Partage, le Centre existe grâce à la générosité de la population et permet ainsi de faire une différence dans notre économie sociale.

Les dons d’articles sont indispensables considérant que l’organisme d’économie sociale ne bénéficie d’aucune subvention gouvernementale et n’organise aucune activité de financement. Au contraire, c’est le Centre du Partage qui aide la communauté en redistribuant ses profits et les objets non vendus à des organismes et en aidant des personnes en difficultés particulières.

OVPAC et ses usagers sont très reconnaissants que le Centre du Partage les aie choisis pour recevoir cette somme qui sera dédiée aux personnes à faible revenu qui ne se qualifient pas pour recevoir de l’aide financière de dernier recours.

(Source: OVPAC)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des