L’auteur David Leroux veut réveiller les Québécois

Par Mario Pitre
L’auteur David Leroux veut réveiller les Québécois
Originaire de La Tuque, ex-résident de Montréal, David Leroux habite maintenant à Salaberry-de-Valleyfield. (Photo : Éditions Château d’encre)

La question nationale ne suscite plus la ferveur d’autrefois. Dans un ouvrage intitulé «Anesthésie générale», David Leroux va pourtant à contre-courant en analysant les facteurs qui ont entraîné ce désintérêt et en proposant de nouvelles idées pour renouveler le discours nationaliste.
Diplômé en Sciences politiques et géographie de l’Université McGill, David Leroux habite Salaberry-de-Valleyfield depuis quelques mois. Dans cet ouvrage publié aux Éditions Château d’encre, il traite de divers thèmes qui témoignent de l’évolution du Québec vers un état réduit au statut de simple dispensateur de services.
«Depuis la défaite référendaire de 1995, les Québécois ont vécu une grande douleur politique, dit-il. Habituellement, quand une personne ressent des douleurs, on la conduit à l’hôpital, on l’endort. Les Québécois se sont laissé endormir pour faire place à une forme d’im-politique, qui a pour effet de purger le contenu politique pour le réduire à des questions de gestion.»

(Éditions Château d’encre)

Il prend en exemple la récente campagne électorale, de laquelle de nombreux commentateurs ont déploré le manque de contenu.
Dans cet essai de quelque 140 pages, l’auteur aborde également le désengagement de la génération des milléniaux pour la cause nationale, du pouvoir des tribunaux, du concept d’État-nation, entre autres.
David Leroux se compte dans la classe des «indépendantistes pressés», il sait pertinemment que ses positions nationalistes peuvent déranger, à l’heure des politiques préconisées actuellement, davantage libérales. Mais il estime qu’il y a place au débat dans une saine démocratie, que la question nationale mérite encore d’être posée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des