L’ancien éditorialiste en chef à La Presse nommé sénateur De Salaberry

L’ancien éditorialiste en chef à La Presse nommé sénateur De Salaberry
André Pratte est devenu le 18 mars le 11e sénateur de la division De Salaberry.

Il a donné son opinion sur la politique pendant plus de 20 ans. Depuis le 18 mars, André Pratte argumente sur les politiques canadiennes. Le sénateur de Salaberry est emballé par son nouveau rôle.

«J’étais à une étape où je voulais un changement d’orientation, a affirmé André Pratte au sujet de sa nomination. Le fait d’être indépendant représente quelque chose de fondamental pour moi. Le sénat à une fonction d’équilibre, de s’assurer que les intérêts des différentes régions soient considérés. »

Résident de Saint-Lambert, M. Pratte n’a pas de racines précises avec sa division sénatoriale. Mais parmi les sièges vacants, il s’agissait du plus près de son domicile. Et, puisqu’il est nommé, donc non élu, il n’a pas les mêmes responsabilités qu’un député.

«Je n’ai pas de de mission de représentativité, a-t-il expliqué. Si des gens ont des dossiers qu’ils souhaitent faire avancer, je pourrai voir ce que je peux faire, sans usurper le rôle du député. »

Il succède à Pierre-Claude Nolin, décédé l’an dernier. Ce dernier, nommé par le premier ministre conservateur Brian Mulroney, était président du sénat jusqu’à sa mort. «Je suis fier de lui succéder. C’est un bon exemple d’une bonne personne, qui a été un organisateur politique réputé, avant de mener une belle carrière de sénateur. Il n’y a pas un jour où je n’entends pas son nom au sénat. Je le vois comme un modèle à suivre», de confier son successeur.

À la défense des minorités

Le sénat a eu mauvaise presse au cours des dernières années. Dépenses injustifiées, allégations de corruption, taux d’absentéisme navrant.

Voilà pourquoi la réforme du sénat, doit passer par une réforme en profondeur selon le nouveau joueur. «Je crois à l’institution et on doit y redonner sa crédibilité, avoue M. Pratte. Le tout va revenir par des changements. »

Malgré les critiques, il rappelle que le sénat a joué un rôle clef. L’ancien journaliste mentionne que le sénat a été précurseur dans la décriminalisation de la marijuana en plus d’avoir présenté des rapports importants sur la crise de l’obésité qui frappe le pays.

André Pratte voit dans le sénat la défense des minorités linguistiques, géographiques et religieuses. «Comme on n’est pas élu, on peut attirer l’attention de la population sur des projets de loi qui sont néfastes pour elle ou pour les régions dit-il. On peut faire du bruit, suggérer un amendement, mais avant de rejeter un projet de loi, on doit faire attention. On doit avoir débattu le dossier. »

Celui qui siège depuis deux semaines assure que la tâche est colossale. «Je trouve que c’est bien du travail. On siège comme au Parlement, on étudie des projets de loi et il y a beaucoup de réunion de comité», confirme-t-il.

André Pratte
Né en 1957, il a d’abord été journaliste à la radio de CKAC à la fin des années 1970. C’Est en 1986 qu’André Pratte est passé à la presse écrite. Au moment d’être nommé sénateur indépendant par Justin Trudeau, il était éditorialiste en chef à La Presse. Il a publié de nombreux livres sur la politique et le journalisme lors de sa carrière.
Division sénatoriale De Salaberry
Créée lors de la Confédération de 1867. Son territoire comprend approximativement ceux des municipalités régionales de comté de Beauharnois-Salaberry, du Haut-Saint-Laurent et du Roussillon.
On compte 105 divisions sénatoriales au pays, dont 24 au Québec
Liste des sénateurs De Salaberry

1867-1873: Louis Renaud, commerçant et industriel

1873-1890: François-Xavier-Anselme Trudel, avocat et député

1891-1895: Joseph Tassé, traducteur, auteur, journaliste et député

1896-1901: Joseph-Octave Villeneuve, entrepreneur, conseilleur municipal et député

1902-1933: Frédéric-Liguori-Béique, avocat et banquier

1933-1940: Guillaume-André Fauteux, solliciteur général du Canada

1940-1976: Léon Mercier Gouin, juriste et enseignant

1979-1988: Yvette Boucher Rousseau, enseignante, travailleuse sociale et syndicaliste

1988-1993: Jean-Marie Poitras, administrateur

1993-2015: Pierre-Claude Nolin, avocat et organisateur politique – Président du sénat 2014-2015

2016-: André Pratte, journaliste

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des