Automobile
Actualité

La soufflerie de Pininfarina célèbre ses 50 ans

mercredi le 22 juin 2022
Modifié à
Par Luc Gagné

Il y a 50 ans, une Ferrari BB devenait la première automobile à être testée dans la soufflerie construite à l’initiative de Sergio Pininfarina dans les installations de l’entreprise portant son nom à Grugliasco, près de Turin. Au moment d’entrer en service, à l’automne 1972, cette soufflerie était la première destinée aux essais automobiles de grandeur nature en Italie et, à l'époque, une des sept au monde. Hier, la direction de Pininfarina a célébré le demi-siècle d’existence de ce qui est aujourd’hui une institution internationale.

En se dotant de ces installations, l’entreprise italienne spécialisée dans le design automobile et la fabrication en petite série se distinguait de ses rivales de l’époque. Un demi-siècle plus tard, cette soufflerie demeure un outil stratégique pour Pininfarina.

« L'avènement de la mobilité électrique, qui introduit de nouveaux défis dans le domaine du développement aérodynamique et aéroacoustique, en a fait un lieu encore plus décisif dans la recherche visant à améliorer l'autonomie et le confort intérieur », peut-on lire dans un communiqué publié pour souligner son 50e anniversaire.

Installations ouvertes à plusieurs domaines d’activités

La soufflerie s'est également révélée être un outil puissant pour tester et développer des produits dans d’autres secteurs dans lesquels Pininfarina est aujourd’hui engagé : l’aviation, les trains à grande vitesse, les yachts, les bâtiments, l'ingénierie éolienne, le design industriel et les articles de sport.

De nombreuses voitures célèbres ont été étudiées dans ces installations : les monoplaces Ferrari de Formule 1, les Lancia Montecarlo de Groupe 5 qui ont remporté le Championnat du Monde des voitures de tourisme en 1979, 1980 et 1981, et combien d’autres.

La soufflerie de Pininfarina a cependant servi à beaucoup de projets n’ayant rien à voir avec le monde automobile comme, par exemple, l’optimisation de la forme du carénage intégral de la moto BMW R 100 RS. Elle a aussi servi à parfaire les équipements sportifs conçus par Pininfarina, comme les bâtons de golf Mizuno et les chaussures de ski Lange. Elle a même été utilisée pour tester la torche des Jeux olympiques d'hiver de Turin, de 2006, qu’avait conçu Pininfarina !

Atout stratégique pour Pininfarina

« La soufflerie a donné à notre entreprise un avantage concurrentiel considérable, puisque nous étions la seule entreprise de design à en posséder une. Créée comme outil devant permettre à Pininfarina de développer ses propres projets, elle est aujourd'hui un atout stratégique pour le groupe », explique Silvio Pietro Angori, PDG de l’entreprise.

« Elle permet d'étendre notre offre de services sur le marché. C’est une activité qui soutient d'autres secteurs au-delà de l'automobile, du transport à l'architecture en passant par le design nautique ou industriel ».

Pour sa part, Paolo Pininfarina, président de l’entreprise, est fier de célébrer une installation importante née du génie de son père et inspirée par son grand-père, Battista Pinin Farina.

« Pininfarina est une entreprise axée sur la passion de l’aérodynamique. Et cette passion dure depuis plus de 50 ans, bien avant que mon père ne décide de bâtir ces installations. Tout a commencé avec mon grand-père, Pinin, dont l'intuition visionnaire en aérodynamique s’est illustrée dès la création de la Lancia Aprilia Aerodinamica, en 1936 ».

Installations tournées vers l'avenir

La soufflerie, qui arbore désormais un logo rappelant ses 50 années d’existence, se veut tournée vers l'avenir. Ses capacités de test sont constamment améliorées grâce au développement de techniques de mesure innovantes dans les domaines aérodynamique et aéroacoustique.

Elle est d’ailleurs l'une des rares au monde à disposer d'un générateur de turbulence. Ce dispositif permet de créer diverses conditions de turbulence maîtrisées, liées à des rafales de vent, des manœuvres de dépassement, des vents de travers et des vortex générés par les voitures de devant.

Un autre dispositif peu connu de cette soufflerie sert à réaliser des simulations d'effet de sol, qui permettent de reproduire fidèlement les conditions réelles de mouvement d'un véhicule.

Un brin d’histoire

Rappelons que la société Pininfarina a été fondée par Gian-Battista Farina dit « Pinin » (« petit » en piémontais) et Gaspare Bona en 1930. À leurs débuts, ils s’affairaient à réaliser des carrosseries spéciales sur demande, mais bien vite certains constructeurs européens se sont intéressés à leurs réalisations.

Si bien qu’au lendemain de la Seconde Guerre, l’entreprise qui a pris de l’expansion en sous-traitant pour certains constructeurs la production de petites séries, de modèles d’exception et même de voitures de rêve. On pense, entre autres à Lancia et Peugeot, mais aussi à General Motors, Chrysler et Nash.

Depuis 2015, le constructeur indien Mahindra possède 74 % des actifs de Pininfarina. Sous sa gouverne, en 2018, l’entreprise italienne a été en mesure de créer une marque d’automobiles à part entière : Automobili Pininfarina. Elle propose aujourd’hui un bolide biplace à motorisation électrique baptisé Battista, à la mémoire de son fondateur.

Photos : Pininfarina

Le texte La soufflerie de Pininfarina célèbre ses 50 ans provient de L'annuel de l'automobile - Actualité automobile