La police municipale a-t-elle encore sa place?

Claude Poirier (Collaboration spéciale)
La police municipale a-t-elle encore sa place?
(Photo : Gravité Média)

Je suis de ceux qui pensent que la police municipale est extrêmement importante dans la société. Ç’a été démontré dans le passé qu’elle est plus proche de ses citoyens.

Les Québécois payent des taxes au fédéral pour la Gendarmerie royale canadienne, mais on n’entend pas parler de la GRC au Québec. Ils payent aussi des taxes pour la Sûreté du Québec et le corps de police de leur municipalité.
Il faut arrêter de penser que les corps policiers municipaux sont uniquement des donneurs de tickets. Je comprends que les Villes ont besoin de cet argent. Mais avant tout, il s’agit d’une présence policière importante dans la communauté. Je suis résident de Candiac dans le secteur de Roussillon. Je parle souvent avec les citoyens et ils me disent toujours qu’ils se sentent plus en sécurité parce qu’ils voient les policiers sur le territoire.
Je ne peux pas blâmer la Sûreté du Québec de ne pas offrir cette proximité, car ils ont des territoires très vastes à couvrir. Ils ne peuvent pas être aussi présents.
Pour le simple citoyen qui paie des taxes, on ne peut pas lui retirer son corps de police municipal, car la présence va diminuer. Il est en droit de l’exiger, puisqu’il paie pour les services de police.
Souvenons-nous de l’époque où Serge Ménard était ministre de la Sécurité publique au milieu des années 90 et début des années 2000. Le souhait de M. Ménard était de créer une police provinciale qui engloberait toutes les municipalités du Québec, comme on voit en France, par exemple.
Les plus âgés se rappelleront peut-être qu’il y avait autrefois une police des autoroutes qui patrouillaient la 10, la 15 et la 20. Combien de fois aujourd’hui voit-on sur les autoroutes des fous au volant sans qu’ils ne soient arrêtés par la Sûreté du Québec? Parce que le mandat des policiers de la SQ est de protéger le citoyen. Si un matin il y a eu six cas de vols par effraction sur son territoire, la SQ va décider d’enquêter là-dessus et n’enverra pas d’autopatrouilles sur les routes.
Je ne veux pas dénigrer le travail des policiers de la Sûreté du Québec, mais les citoyens payeurs de taxes sont en droit de recevoir les services de leur corps de police municipal. À moins que toutes les municipalités du Québec joignent la SQ…
10-4!

(Propos recueillis par Gravité Média)

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Judith Amesse Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Judith Amesse
Guest

Tout a fait d’accord avec vous.Faut que ca change dans le bon sens .