La neige pour adoucir les mœurs des motoneigistes

Par Yanick Michaud
La neige pour adoucir les mœurs des motoneigistes
Yves Thibault demande aux motoneigistes, qu’ils soient membres ou non d’un club, de respecter les signalisations, les sentiers et les terrains des agriculteurs. (Photo : Gracieuseté)

Le président du Club de motoneige Lac Saint-François, Yves Thibault a bien hâte de voir poindre la véritable première bordée de neige.

« Avec le manque de neige, ça engendre beaucoup de problèmes. Les motoneigistes ne respectent pas les sentiers fermés. Ils passent partout. Ce qui fait que les cultivateurs ne sont pas contents et peuvent nous enlever le droit de passage », lance le président à la tête du club de 200 membres.

Il a installé des cordons sur au moins 1500 pieds de plus cette semaine. Avec des banderoles et des panneaux de signalisation. « Les problèmes viennent de ceux qui n’ont pas de passes. Ils n’ont pas de respect. Ils se foutent des règlements. Certains jettent les pancartes par terre et passent dessus avec leur motoneige », déplore celui qui espère que la tempête annoncée ce week-end puisse refroidir les ardeurs.

Il compte même aviser les autorités. « C’est rendu que c’est une affaire de police. Chacun doit respecter les balises. »

motoneige 2
Des panneaux sont jetés par terre et on roule dessus, au grand dam du président du Club de motoneige Lac Saint-François qui est témoin de méfaits sur un champ de blé d’automne d’un cultivateur d’ici. (Gracieuseté)

Vaste territoire et nouveau relais

Yves Thibault est bien fier d’avoir investi des centaines d’heures au cours de l’été pour réaménager le relais du Club. Il l’a fait en compagnie de nombreux bénévoles du Club. Le relais se trouve maintenant à Sainte-Barbe, une section incontournable du territoire desservi.

Le Club de motoneige Lac Saint-François couvre les municipalités de Saint-Anicet, Cazaville, Huntingdon et évidemment Sainte-Barbe. Les sentiers se terminent à Ormstown.

Il attire beaucoup. Surtout cette année avec la pandémie. « Je suis persuadé qu’il y aura encore plus de motoneigistes et d’adeptes de quatre roues. Il n’est pas interdit de faire de la motoneige, c’est un sport individuel ou en bulle familiale. Alors tu peux circuler comme tu veux. Mais il faut être rentré avant 20 h. Nous devons respecter les restrictions gouvernementales », signale Yves Thibault. Il bénéficie lui-même d’une autorisation pour surfacer les sentiers pendant le couvre-feu. « Entre 20 h et 5 h j’ai le droit de le faire. J’ai l’autorisation gouvernementale et de la Fédération des clubs de motoneige du Québec », ce qui fait en sorte que les adeptes peuvent bénéficier de sentiers A-1 dès leur réveil.

Pourvu que les prévisions puissent s’avérer en ce qui a trait à la neige.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires