La Guignolée des médias toujours en progression

La Guignolée des médias toujours en progression
La Guignolée des médias a franchi le cap des 90 000 $ jeudi dans le Sud-Ouest. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin))

La générosité des gens du Suroît a encore une fois été démontré jeudi lors de la collecte dans les rues de la Guignolée des médias. Une somme de 92 067,76 $ a été amassée, montant toujours en augmentation depuis quelques années.

L’an dernier, lors de la journée de la Guignolée des médias, 82 615,17 $ avaient été donnés à Moisson Sud-Ouest. Le montant amassé le 5 décembre représente donc une augmentation de 11,44 %.

À six des huit points de collecte qui existaient en 2018, des augmentations ont été enregistrées. S’ajoute le site de Coteau-du-Lac où les bénévoles ont reçu 5753,45 $ en don.

L’ambiance était à la fête sur les divers sites. Les quelque 300 bénévoles avaient du coeur au ventre pour combattre le froid, glacial par moment en raison des rafales. Mais, cette grande chaîne de solidarité est devenue un incontournable à laquelle de nombreuses entreprises ou groupes communautaires collaborent avec entrain.

L’objectif est toujours fixé à 150 000 $. Un chiffre qu’il sera possible d’atteindre avec les dons en ligne au www.moissonsudouest.org. On peut également se rendre sur place au 50, rue Webb, pour déposer dons et denrées. L’entrepôt est ouvert de 7 h 30 à 15 h 30 du lundi au vendredi.

Métro: 9008,55 $
MUSO: 17 034,30 $
Max 103: 11 277,30 $
Walmart: 4738,50 $
Tim Hortons: 5558,20 $
Coteau-du-Lac: 5753,45 $
Beauharnois: 9904,50 $
Huntingdon: 5401,45 $
Vaudreuil, Saint-Zotique et Pincourt: 23 391,51 $

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
trackback

[…] toutes les denrées sont acheminées à Moisson Sud-Ouest et au Café des 2 pains dans Salaberry-de-Valleyfield. Le tout pour contrer l’insécurité […]