Joan Gottman favorise un vrai virage écologique et social

Par Mario Pitre
Joan Gottman favorise un vrai virage écologique et social
Joan Gottman rappelle les mesures sociales et environnementales préconisées par le NPD. (Photo : Journal Saint-François Pierre Langevin)

La candidate pour le NPD dans Salaberry-Suroît, Joan Gottman, estime qu’il est temps d’amorcer un vrai virage écologique et social au Canada.

« Nous avons appris à accepter les injustices dans notre société, comme s’il n’y avait rien à faire. Nous avons appris à accepter les belles promesses des grands partis politiques, sans que cela ne se traduise par des résultats concrets. Les grandes corporations certains riches individus continuent de s’enrichir pendant que les personnes comme vous et moi ne s’en sortent toujours pas » explique la candidate du NPD.
« Ce n’est pas en réduisant les impôts et les taxes que l’écart va diminuer. Plus on est riche, plus on est favorisé par une baisse d’impôt, ajoute-t-elle. Le NPD n’est pas lié financièrement aux grosses corporations. Nos dons viennent de gens ordinaires. Nous ne sommes pas tenus de rencontrer les lobbys ni de faire plaisir à nos riches amis contrairement aux partis libéral et conservateur ».
C’est pourquoi le NPD veut mettre de l’avant une série de mesures, principalement la fin des subventions, crédits d’impôt et autres aides aux compagnies pétrolières (jusqu’à 19 milliards), taxer les géants du Web (Google, Apple, Netflix, Facebook, Amazon), taxer les individus très fortunés : les individus avec une fortune de 20 millions et plus payeraient 1% de taxes supplémentaires (70 milliards sur 10 ans). Le NPD souhaite aussi éliminer les paradis fiscaux (10 à 15 milliards).
Ces mesures permettront à un gouvernement NPD d’effectuer une transition vers les énergies renouvelables en créant une banque climatique qui financera les initiatives en énergies renouvelables et des formations pour les travailleurs du secteur fossile, ou encore d’investir dans la construction de 500,000 logements sociaux et abordables de qualité à zéro émission nette, et de rénover les bâtiments existants – tout en créant des emplois de qualité dans la construction.
Elles vont à la fois, selon Mme Gottman, rendre la vie plus abordable pour les Canadiens, et permettre au Canada de réduire les gaz à effet de serre et rencontrer les cibles de l’Accord de Paris.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des