Jimmy Stewart à temps plein avec HRL en Jersey Speed Skiff

Par Denis Bourbonnais
Jimmy Stewart à temps plein avec HRL en Jersey Speed Skiff
Après avoir célébré sa première victoire aux Régates de Valleyfield en compagnie de sa sœur et navigatrice Peg Ewancio en juillet dernier, Jimmy Stewart a fait savoir que son «Yumpin Yemeni» JS-10 sera à tous les événements HRL en 2020. (Photo : (Photo : Journal Saint-François – Pierre Langevin))

MOTONAUTISME.  Le spectacle présenté sur les eaux des parcours de la Ligue de Régates d’Hydroplanes risque d’être encore plus enlevant dans la classe Jersey Speed Skiff en 2020.

La rivalité déjà existante entre Tom Pakradooni et Jimmy Stewart va certes monter d’un cran alors que les deux adversaires de longue date vont se retrouver en compétition à chacun des 6 événements où les bateaux JSS vont figurer au programme de course HRL.

D’abord hésitant à confirmer sa présence à tous les événements, Jimmy Stewart a trouvé le moyen d’agencer son horaire pour être en mesure d’inscrire son embarcation «Yumpin Yemeni» JS-10 à chacune des sorties des bateaux JSS en HRL l’an prochain.

«C’est un engagement qui doit être pris au sérieux. Les distances sont importantes quand tu participes à tous les événements et les membres de ton équipe doivent être disponibles. Il y a eu aussi mon mariage», a indiqué lors d’une conversation téléphonique le résident de Pasadena au Maryland. «Finalement, avec l’aide de mes commanditaires, j’ai pu faire les arrangements pour prendre part à l’ensemble des compétitions HRL», d’ajouter le compétiteur âgé de 54 ans.

Jimmy Stewart et Peg Ewancio ont vécu ce qu’ils ont qualifié de meilleur moment de course à Valleyfield cette année en gagnant la finale de la classe Jersey Speed Skiff. (Photo: Pierre Langevin)

Évidemment, Jimmy Stewart sera accompagné à bord du «JS-10» de sa fidèle partenaire Peg Ewancio, sa sœur, qui agira comme navigatrice. En 2019, Stewart affirme avoir connu ses meilleurs moments depuis ses débuts en Jersey Speed Skiff alors qu’il a triomphé pour la première fois aux Régates de Valleyfield, mettant fin à la domination de Tom Pakradooni qui persistait depuis plus de 10 ans sur les flots de la baie Saint-François.

«C’était de loin mon plus grand exploit en 20 ans de courses», a exprimé le coureur qui travaille dans le domaine de l’imprimerie dans son patelin en fournissant des photocopies à des avocats.

Deux mois plus tard, ce fut la cerise sur le sundae pour Jimmy Stewart qui a eu le meilleur à nouveau sur Tom Pakradooni aux Régates de Beauharnois lors des finales de la saison.  «Dans toutes mes années en APBA, je n’ai jamais eu autant de satisfaction à piloter mon bateau. C’était également ma première participation à un événement aux Régates de Detroit, ce qui a ajouté à agrémenter la dernière saison», de signifier Jimmy Stewart, qui a gagné les épreuves de qualification sur la rivière Détroit en août dernier avant de terminer 2e derrière Tom Pakradooni dans la course ultime.

La 8e place disponible en JSS est donc comblée en prévision de la saison 2020 mais des membres de sa famille aimeraient se joindre au circuit HRL à plein temps. Sa fille, Courtney (Stewart) Truelove, qui s’est mariée en août, désire piloter son «JS-721» à un plus grand nombre d’événements l’an prochain tout comme le neveu de Jimmy Stewart, Max Ewancio, qui était à Détroit avec son «JS-45».

La direction de la Ligue de Régates d’Hydroplanes est ouverte à la possibilité d’inclure 10 bateaux réguliers en JSS l’année prochaine et une décision sera prise dans les prochains mois.

Être champion aux Régates de Valleyfield ne peut être souligné sans le champagne sur le quai des vainqueurs. (Photo: Pierre Langevin)
La rivalité entre le «JS-10» de Jimmy Stewart et le «Rolling Thunder» JS-7 de Tom Pakradooni sera présente tout au long de la prochaine saison dans la Ligue de Régates d’Hydroplanes. (Photo: Pierre Langevin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des