Actualités
Environnement

Ils contribuent à rendre leur ville plus propre

samedi le 21 mai 2022
Modifié à 15 h 42 min le 20 mai 2022
Par Eric Tremblay

etremblay@gravitemedia.com

Mathieu Bourque et Alexandre Bougie envisagent répéter les corvées de nettoyage à Salaberry-de-Valleyfield. Un simple geste citoyen qui contribue à l’environnement de leur communauté. (Photo - gracieuseté)

Mathieu Bourque et Alexandre Bougie ont initié une corvée de nettoyage de déchets à l’arrière du marché d’alimentation Super C le 14 mai à Salaberry-de-Valleyfield.  Un geste auquel une quinzaine de personnes ont participé et qu’ils souhaitent répéter.

«Nous faisions à toutes les années une ou deux corvées de nettoyage de déchets, mentionne Mathieu. Nous voulions continuer de s’investir dans notre communauté en donnant de notre temps pour la propreté de notre ville. Nous pensons que c’est un geste citoyen qui aide à la fois notre ville et qui bénéficie à l’environnement qui souffre déjà depuis trop longtemps. »

Les deux étudiants universitaires ont réuni 15 personnes déterminées à nettoyer le terrain vague situé entre la rue Moco et le bâtiment commercial. 

«Nous vivons dans une société de surconsommation. Si les décideurs ne prennent pas de mesures fortes dès maintenant, nous sommes condamnés à un avenir de moins en moins vert et de plus en plus incertain.» - Mathieu Bourque


«Il était affreusement jonché de détritus, confirme l’étudiant. Il faut comprendre que le terrain servait littéralement de décharge sauvage. Les gens venaient simplement jeter des ordures sur ce terrain sans se soucier de rien du tout et sans conséquences.»

L’accumulation était importante et visible. Une grande quantité de styromousse, notamment près de la résidence Sélection Retraite. Des bouteilles d’eau en plastique, des sacs de plastique ont également été ramassés en importance. Des déchets trop usés ou trop vieux qui ne peuvent être revalorisés. La Ville, qui a suivi le groupe dans son initiative, vérifiera si elle a la capacité de récupérer certaines composantes.

Le terrain vague comportait plusieurs déchets tels du styromousse et des matières plastiques.  (Photo - gracieuseté)


Grace Canada a appuyé le groupe en fournissant des gants, sacs à ordure et des gobelets réutilisables aux participants.

«Alexandre et moi avons le projet de faire cet événement de manière récurrente, prévient Mathieu. Cela serait une gratitude de voir ce projet réapparaître à tous les ans avec de plus en plus de gens. Nous souhaitons voir plus de gens, plus de partenaires et plus de propreté.»

Une quinzaine de jeunes ont nettoyé le terrain derrière le Super C le 14 mai. (Photo - gracieuseté)