Hôtel 4 étoiles et demi avec spa nordique

Par Denis Bourbonnais
Hôtel 4 étoiles et demi avec spa nordique

Afin de consolider l’offre de complexe récréotouristique avec parc aquatique quatre saisons, la construction d’un hôtel 4 ½ étoiles avec spa nordique sera proposée sur le site de la Plage de Saint-Zotique.

L’investissement prévu s’élève à 20 millions $ pour l’établissement hôtelier qui compterait de 150 à 200 chambres. Selon le promoteur du Parc Zoti, Serge Roussel, 3 chaînes hôtelières ont manifesté un intérêt pour s’établir sur un terrain située dans la partie Est de la plage.

«Un hôtel permettra de positionner ZOTI comme une destination exclusive du Grand Montréal dans le domaine récréotouristique en milieu naturel», décrit M. Roussel, qui envisage déjà l’implantation du concept dans d’autres provinces canadiennes. «Bye bye le sud… bienvenue au nord» pourrait en être le slogan.

Open Air

Le promoteur insiste pour dire que le Parc ZOTI se veut distinctif. «Un lieu d’amusement fabuleux où tous ceux qui ont l’esprit jeune viendront se divertir, nager, glisser, pédaler, rouler, s’élever dans les airs ou participer à diverses activités afin de mesurer leurs habiletés», élabore M. Roussel.

Des représentants de la firme «Open Air» de Toronto étaient présents au dévoilement du projet. L’entreprise torontoise a déjà réalisé des parcs aquatiques avec structure en aluminium et pourrait être embauchée pour la portion technique du complexe aquatique.

Denis Bergeron, promoteur immobilier et partenaire financier du Parc ZOTI, a précisé que le montage financier comprendra principalement une participation bancaire et du capital privé. «Investissement Québec, la Caisse de Dépôt et la Banque de Développement du Canada pourraient être appelés à contribuer une fois que le projet sera ficelé», devait-il signifier.

«Les études se font à mesure qu’on avance. On progresse et on voit que c’est réalisable», a déclaré M. Bergeron. Les promoteurs n’ont toujours pas signé une entente formelle avec la Municipalité de Saint-Zotique. Le maire Yvon Chiasson a assuré qu’aucune expropriation ne sera nécessaire pour réaliser le projet.  

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des