Hôpital du Suroît: une unité de 14 lits sera fermée temporairement

Par Ali Dostie
Hôpital du Suroît: une unité de 14 lits sera fermée temporairement
(Photo : Archives)

Une vague de départs non planifiés s’ajoutant à quatre congés de maternité ont amené l’Hôpital du Suroît à fermer «temporairement» l’unité 3B du centre hospitalier. Le personnel a été redéployé dans d’autres unités en difficulté. Quatorze lits seront ainsi fermés. De plus, 22 lits actuellement libres seront regroupés sur une même unité pour maximiser l’usage des ressources.

L’unité fermée est une unité de médecine qui compte également quatre lits de pédiatrie, qui ont aussi dû être fermés «en raison d’une perte d’expertise liée à ces départs».

«Néanmoins, le corridor de services qui a été instauré avec l’Hôpital Sainte-Justine est maintenu», soutient le services des communications du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO), précisant que l’occupation moyenne de ces quatre lits de pédiatrie est de un à deux lits.

«Cette décision a été prise pour le bien et la sécurité des équipes et des usagers puisqu’il était impossible d’y maintenir les opérations courantes», poursuit le CISSS.

Afin d’éviter que ces fermetures n’entraînent une congestion à l’urgence, du personnel supplémentaire du soutien à domicile a été ajouté pour la gestion des congés.

«Des mesures additionnelles sont réalisées pour diminuer le nombre de patients en fin de soins actifs dans nos lits de courte durée», ajoute-t-on. Le CISSSMO précise que ce taux est actuellement de 6%, comparativement à 20 % l’an dernier.

Les ambulances peuvent aussi être détournées vers les deux autres hôpitaux du CISSS, selon l’achalandage.

Des résultats… à venir

Dénonçant un «contexte de soins devenu carrément impossible» en raison de départs d’infirmières, de ruptures de services et de démissions, le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) a réclamé la mise sous tutelle de l’hôpital.

La Presse révélait hier que le CMPD avait fait parvenir vendredi une lettre au ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé à cet effet.

Conscient de la situation «critique» de la main-d’œuvre, le CISSSMO affirme que des «décisions difficiles» sont prises en collaboration avec les différents acteurs du milieu.

«Tout comme les médecins, nous sommes conscients que la pression sur les équipes ne fait qu’augmenter et que la situation actuelle ne peut durer, reconnaît le CISSSMO, autant pour nos employés que pour la population», avance le service des communications du CISSSMO.

«À ce jour, bien que plusieurs actions concrètes ont été mises en place, les résultats ne se font pas sentir instantanément.»

– Service des communications du CISSSMO

 Solutions déployées et à venir

Le CISSSMO insiste sur les différentes pistes de solutions déployées afin de pallier les enjeux de main-d’œuvre à court terme : du personnel d’autres directions est dirigé vers les secteurs critiques, les gestionnaires ayant une formation clinique vont régulièrement prêter main-forte dans les hôpitaux et d’autres membres du personnel sont déployés en soutien aux unités de soins.

Plusieurs demandes d’aide ont par ailleurs été réitérées au ministère de la Santé et des services sociaux, alors que certaines solutions nécessitent son autorisation.

«Certaines ont été déployées, comme le détournement temporaire d’ambulances vers l’Hôpital Charle-LeMoyne et la fermeture de l’unité chaude à l’Hôpital Anna-Laberge, qui ont permis d’améliorer significativement la situation dans cet hôpital», expose le CISSSMO.

D’autres, comme le détournement d’ambulances de l’ouest du territoire vers d’autres établissements, sont toujours en attente. «On espère qu’elles seront rapidement autorisées pour réduire la pression», exprime le CISSSMO.

Par ailleurs, le recrutement intensif de personnel infirmier est maintenant l’affaire d’une équipe de ressources humaines dédiée.

Le CISSSMO informe que sa récente campagne majeure de recrutement a permis le recrutement de 328 personnes, dont 65 candidates à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) et 103 étudiants en soins infirmiers. Ils se joindront au CISSSMO en mai.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires