Sports

Grosses pêches pour Nicolas Gendron

jeudi le 05 septembre 2019
Modifié à 16 h 40 min le 05 septembre 2019
Par Eric Tremblay
L’été a été fructueux sur les plans d’eau pour Nicolas Gendron. L’automne s’annonce aussi excitant pour le pêcheur de Sainte-Barbe alors que le champion du titre de la série Pro Bass Canada participera au championnat panaméricain de pêche. :«On est pas mal fier, d’indiquer le pêcheur professionnel. C’est ce qui va se rapprocher le plus possible des Jeux olympiques de la pêche. En ce moment, le Canada, les États-Unis, le Mexique, le Costa Rica et Porto Rico sont attendus dans les eaux de Cornwall au mois d’octobre. Il s’agira de la seconde édition du championnat panaméricain de pêche à l’achigan. Gendron et son coéquipier Jason Gramada ont mérité leur place lors d’une qualification qui a eu lieu les 27 et 28 août. Le duo a terminé au sixième rang avec un poids de 41,98 livres lors des qualifications. «On est passé sur la fesse parce qu’il y avait sept places disponibles, explique Gendron. Une chance qu’on connaissait bien le lac. On voulait absolument participer à ce tournoi parce qu’il a lieu à la maison. C’est une opportunité de me mesurer à des professionnels, notamment ceux des États-Unis, qui sont des légendes de la pêche. » Gendron et Gramada représentent le seul duo québécois d’Équipe Canada. Troisième titre en quatre ans Cet été, le Barberivain est demeuré actif. Gendron a fait la compétition sur trois séries de pêche. Pour la troisième fois en quatre ans, Gramada et lui ont gagné le titre d’équipe de l’année sur le circuit Pro Bass Canada élite. «On a gagné le premier tournoi, terminé troisième au second puis huitième à la classique où ça a été plus difficile, explique-t-il. Au cumulatif, on a gagné. Même nous on se pose la question à savoir comment on réussit à être aussi constant. Il y a eu trois tournois sur le lac Saint-François et le poisson n’était jamais au même endroit. Il faut toujours recommencer à zéro à la pêche. » Le travail ardu en pratique permet de bien lire le plan d’eau. Les excursions avec une ligne sans hameçon, à prendre des repères au sonar, GPS ou à l’aide d’une caméra sous-marine sont précieuses. Sur les autres séries de pêche, il a pris le deuxième rang de la série Pro Bass Canada, moteur de 150 forces et moins, et le deuxième échelon sur le circuit Renegade Bass. Sur celle-ci, il pêchait en équipe avec Éric Lamarche.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous