Envolées spectaculaires de Jonathan Daoust et Jack Lupton

Par Denis Bourbonnais
Envolées spectaculaires de Jonathan Daoust et Jack Lupton
Le pilote néo-zélandais Jack Lupton a fait une double vrille à bord du "Miss Waverley" GP-57 (Photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin))

MOTONAUTISME.  La journée de samedi a été marquée par des accidents spectaculaires aux 81es Régates de Valleyfield alors que les pilotes Jonathan Daoust et Jack Lupton ont fait des envolées à 360 degrés qui ont fait frémir les dizaines de milliers de spectateurs réunis autour de la baie Saint-François.

L’acrobatie motonautique offerte par le Néo-Zélandais Jack Lupton à bord de l’embarcation «Miss Waverley» GP-57 a été particulièrement prenante. Filant à plus de 225 km/h sur le droit du retour après le départ de l’épreuve 2B dans la classe Grand Prix, Lupton a fait en réalité une double vrille avant tomber à l’envers dans son embarcation. Il a été sain et sauf mais le bolide, propriété de son cousin David Alexander, a été endommagé et il serait étonnant que Lupton soit de retour dimanche.

Jonathan Daoust a également donné la frousse aux amateurs en s’envolant au même endroit aux commandes du «Water Ghost» H-15 dans la course 2C de classe Hydro 350. Le pilote de Saint-Polycarpe s’en est tiré indemne lui aussi et il a manqué un peu de temps pour réparer son hydroplane avant le début de l’épreuve 3A.al

Jonathan Daoust s’en tiré indemne de cette envolée dans le « Water Ghost » H-15 de classe Hydro 350. (Photo: Pierre Langevin)

Une autre avarie a impliqué le pilote Richard Haineault qui a monté sur le queue d’eau d’un opposant au volant du «Miss Beauharnois» H-2 et s’est retrouvé sens dessus-dessous dans le premier tournant après le départ de la course 2B. Il a pu s’extirper de l’habitacle du bateau sans blessure lui aussi et son embarcation reviendra sur les flots pour la dernière vague de qualification, dimanche.

Parmi les exploits sportifs de la journée, le frère de Jack Lupton, Ken a terminé le programme en beauté dans le camp néol-zélandais en remportant la dernière qualification Grand Prix dans le «Miss Zealand II» GP-577 devant le champion défendant Brendon Kennedy (GP-25). Les gagnants des autres qualifications ont été Jimmy King à deux reprises aux commandes du «Steeler» GP-777 (1A, 2A), Douglas Rapp (GP-79, 1C) et Mike Monahan (GP-35, 2C)

Dans la Formule 2500, le Campivallensien Marc Lalonde a réalisé un de ses rêves en remportant une première épreuve devant les siens aux Régates de Valleyfield. La recrue par excellence en 2018 a mené son «Lalo Racing» F-751 à la victoire dans la course 2A devant Bobby King (F-92) et Kevin Smith (F-26). Scott Liddycoat (F-63) a été le vainqueur de l’autre épreuve (2B) au détriment de Grant Hearn (F-14) et Steve Armstrong (F-69).

En Hydro 350, Donny Allen a poursuivi sur sa lancée en ajoutant deux victoires (2D, 3A) à celle obtenue vendredi dans le «Legacy 1» H-14. Andrew Tate (Penzoil H-300) a également réalisé le doublé (2B, 3B) et Martin Rochon (H-773) de Saint-Zotique s’est illustré avec une première (2C) et une 2e position. Bobby King (H-242), Dylan Runne (H-12) et Paul Barber (H-52) ont également goûté à la victoire.

La classe 2,5 litres a été l’affaire d’un coureur de Salaberry-de-Valleyfield, Yves Villeneuve, qui a gagné la seule épreuve dans le «Graf-X» S-6. Il a eu le meilleur sur Derek Demers (S-44), Jean-François Latour (F-8), Ryan Slate (S-49) et Alex Tremblay (S-29) tandis que Richard Wilhelm (S-404) a devancé le départ.

Tom Pakradooni (JS-7) et Jimmie Stewart (JS-10) ont été les premiers de classe en Jersey Speed Skiff tout comme Paul Fitzgerald (24) et Eric Hahn (106) en Can-Am.

Les courses reprennent dimanche matin à 10 h avec la 3e vague de qualification dans toutes les catégories, les épreuves consolation et les grandes finales.

Photos spectaculaires de Pierre Langevin des deux accidents.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des