Elon Musk annonce l’ouverture d’un tunnel à grande vitesse à Los Angeles en décembre

Par Le Guide de l'auto
Elon Musk annonce l’ouverture d’un tunnel à grande vitesse à Los Angeles en décembre


Le Guide de l'Auto

Article par AFP

Elon Musk, l’emblématique patron de Tesla, affirme que le premier tunnel à grande vitesse sous Los Angeles, destiné à contourner les embouteillages, sera inauguré le 10 décembre.

Ce tunnel sera dans un premier temps utilisé pour des tests, le grand public devant donc attendre avant d’y voyager.

« Le premier tunnel est quasiment terminé », a écrit dimanche soir M. Musk sur son compte Twitter. « Ouverture le 10 décembre », ajoute-t-il. Dans un autre message tout aussi vague, le chef d’entreprise fait savoir qu’il va y avoir un événement officiel ce soir-là et « des voyages gratuits pour le grand public le lendemain ».

La Boring Company, la société de tunnels créée par l’entrepreneur d’origine sud-africaine, pousse pour la construction de ces équipements afin de désengorger les grandes villes.

À Los Angeles, l’entreprise a présenté en mai dernier un projet de navettes qui relieraient les lignes de métro déjà existantes.

On y embarque à la surface, dans l’équivalent de stations qui descendent sous terre via une sorte d’ascenseur puis rejoignent un réseau de voies à grande vitesse où elles circulent à l’électricité à une vitesse pouvant aller jusqu’à 485 km/h.

Ces navettes peuvent transporter près d’une vingtaine de personnes chacune et sont à mi-chemin entre le métro et la voiture individuelle. Les usagers débourseraient 1 dollar pour rejoindre l’aéroport international de Los Angeles depuis le centre administratif de la ville en moins de dix minutes.

Elon Musk est un touche-à-tout ayant multiplié les créations d’entreprises avec une préférence pour le transport.

Outre le constructeur de véhicules électriques Tesla, il a fondé la société aérospatiale SpaceX et a lancé l’ambitieux projet Hyperloop, un train subsonique ultra rapide composé de capsules pressurisées circulant dans des tubes à basse pression pour s’affranchir des frottements aérodynamiques et frôler le mur du son.

Cette hyperactivité s’accompagne toutefois de frasques, qui ont fini par lasser un grand nombre d’investisseurs.

Il a ainsi été récemment forcé d’abandonner la présidence du conseil d’administration de Tesla pour solder une enquête du gendarme de la Bourse qui l’accusait de « fraude ».

Partager cet article