Des travaux de 3 M$ pour un immeuble plus que centenaire

Par Mario Pitre
Des travaux de 3 M$ pour un immeuble plus que centenaire
La façade du Collège a fait l’objet d’importants travaux. (Photo : Collège de Valleyfield)

Les grues ont été bien présentes au cours des derniers mois au Collège de Valleyfield, alors que des travaux d’entretien estimés à quelque 3 M$ ont été réalisés sur l’immeuble construit en 1895.

Les travaux les plus visibles ont été menés sur la façade située du côté est de l’édifice, sous les recommandations de l’architecte Michel Laniel.

Le directeur des Services administratifs du Collège, Sylvain Legoux, explique que les travaux de 1,2 M$ ont notamment permis de refaire les joints entre les différentes pierres de cette section, endommagée par un incendie en 1970.

« Les joints avaient été refaits à la suite de l’incendie, mais avec le temps, le mortier utilisé à l’époque a fini par se désagréger. On a refait les joints avec un coulis spécial pour les solidifier, tout en respectant le cachet historique du bâtiment.»

Une attention a été portée sur les joints reliant les pierres de l’ancien bâtiment. (Photo Collège de Valleyfield)

Par ailleurs, du côté de l’aile G, située chemin Larocque, on a procédé à des travaux de climatisation des locaux. Des rénovations ont aussi été apportées à la façade du «Pavillon Beauchamp» dont la construction remonte au début des années 60. Les joints de brique y ont été remis à neuf, des travaux qui doivent faire l’objet d’une inspection aux 5 ans afin d’assurer la sécurité des lieux.

D’autres travaux ont aussi été rendus nécessaires à l’aile F du Collège, du côté de la rue Saint-Thomas, afin de renouveler la fenestration.

La direction de l’établissement souligne la collaboration des usagers, qui ont dû subir les effets de ces différents chantiers. Néanmoins, le contexte de pandémie a eu pour effet de réduire l’achalandage des lieux, concède-t-on.

Immeuble plus que centenaire

Construit aux alentours de 1895, le Collège autrefois connu sous l’appellation du Séminaire Saint-Thomas d’Aquin a été inauguré le 5 septembre 1896.

« Avec son fenêtrage varié, son toit mansardé percé de lucarnes, ses tours et sa symétrie, l’édifice original s’apparentait largement au style Second Empire. L’ajout de deux ailes, en 1926 et 1947, lui a toutefois donné une allure qui le rattache davantage à un style d’architecture se situant à mi-chemin entre le romanesque-victorien et le Queen Ann », écrit Rosanne St-Jacques, enseignante en Histoire de l’art, dans la revue L’Éditorium de décembre 1993.

Depuis, l’immeuble a connu plusieurs transformations, notamment avec l’ajout de nouvelles ailes en 1926 et 1946, du Pavillon Beauchamp en 1960, sans oublier l’incendie de 1970.

L’aile G située chemin Larocque a aussi fait l’objet de travaux d’entretien. (Photo Collège de Valleyfield)

L’an prochain, d’autres travaux seront entrepris afin de refaire la fenestration de l’aile G avec du verre énergétique, de même que la réfection complète de la toiture.

« Bon an mal an, on investit entre 3 M$ et 4 M$ dans l’entretien du Collège», indique Geneviève Boileau, directrice des Affaires corporatives, du développement institutionnel et des communications.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires