COVID-19: la zone chaude fermée à l’Hôpital du Suroît

COVID-19: la zone chaude fermée à l’Hôpital du Suroît
(Photo : Photo Eric Tremblay)

La zone chaude de l’Hôpital du Suroît ne rencontrait plus les critères du ministère de la Santé et des Services sociaux. Les malades de la COVID-19 sont donc désormais traités à l’Hôpital Anna-Laberge de Châteauguay.

Depuis lundi, la zone réservée à l’hôpital de Valleyfield a été fermée. Celle-ci a été transférée à l’unité du 1er Est de l’Hôpital Anna-Laberge.

« Le CISSS a reçu une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux indiquant que l’unité accueillant les cas d’usagers atteints de la COVID-19 devait compter 30 lits, a informé Mélissa Gilbert, agente d’information aux communications externes du CISSSMO. La zone chaude de l’Hôpital du Suroît a une capacité de 21 lits, nous avons donc transféré cette zone vers une unité ayant une capacité d’accueil permettant de regrouper l’ensemble des cas à un seul endroit. »

L’Hôpital du Suroît n’est donc plus un établissement de santé désigné COVID. Les gens atteints du coronavirus nécessitant des soins intensifs ne seront donc plus dirigés à Valleyfield.

Le CISSSMO quitte l’Hôtel Plaza

Par ailleurs, les derniers patients ont quitté le site non traditionnel de l’Hôtel Plaza hier. « La situation dans les RPA et CHSLD privés du territoire est pour le moment sous contrôle, précise Mme Gilbert. Le nombre de demandes d’admission était en constante décroissance depuis les dernières semaines. Le volume d’activités ne justifiait donc plus le maintien de ce site. »

L’Hôtel Plaza pourra donc retrouver sa vocation d’hébergement pour touristes et de centre de congrès.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des