Concours pour lancer un commerce au bord du lac à Beauharnois

Concours pour lancer un commerce au bord du lac à Beauharnois
Alexandre Daneau au lancement du concours visant à redonner un 2e souffle au 2, rue Richardson à Beauharnois. (Photo : Michel Thibault)

Michel Thibault – Gravité Média –

Un concours est organisé pour donner un nouveau souffle à un bâtiment commercial inoccupé situé au bord du lac Saint-Louis, à Beauharnois.
Ancienne adresse du restaurant Chez Manon, l’édifice au 2, rue Richardson est vacant depuis deux ou trois ans. L’homme d’affaires Alexandre Daneau l’a acquis il y a six mois. «Je l’ai acheté pour le mettre en valeur, le faire découvrir au monde», a fait part, en conférence de presse, le 22 mai, celui qui est déjà propriétaire de Patate Mallette à Beauharnois.
Pour faire revivre l’endroit, M. Daneau a embarqué dans le projet du Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry de tenir un concours baptisé «Mon commerce à l’essai».
Des idées de commerce ?
Les gens sont invités à soumettre leur proposition d’entreprise au CLD avec un plan d’affaires d’ici le 27 juillet. Un comité sera chargé d’analyser les candidatures et de choisir un gagnant. La viabilité du concept sera entre autres évaluée.

Vacant depuis deux ou trois ans, le local a été rénové par l’homme d’affaires Alexandre Daneau. (Photo Michel Thibault)

Alexandre Daneau a lui-même fait part de quelques propositions qui conviendraient au lieu. «C’est sûr que je vois une terrasse. Je vois un party beachclub ici, la petite cabane à l’arrière avec du Bob Marley et des drinks avec des ananas, c’est sûr que c’est une bonne idée», a-t-il imaginé. Des services d’excursions en ponton, en kayak ou de pêche avec location d’embarcations fonctionneraient aussi bien, selon lui. «Je verrais aussi un bar hyper festif, avec les voiliers de l’autre côté, couchers de soleil», a-t-il esquissé. Pourquoi ne réalise-t-il pas lui-même l’un de ces projets ? «En fait, c’est parce que j’ai limité mes semaines à 56 heures», a-t-il répondu à cette question qu’il s’est lui-même posée.
Des avantages
L’entrepreneur dont le projet sera retenu bénéficiera d’une foule d’avantages offerts par le CLD et ses nombreux partenaires dans l’aventure, dont la Ville de Beauharnois, la Chambre de commerce et d’industrie Beauharnois-Valleyfield-Haut-Saint-Laurent et la SADC du Suroît Sud.
Loyer réduit à la moitié du prix du marché pendant les six premiers mois, financement sans intérêt pendant deux ans, accompagnement en démarrage par des professionnels, mentorat de la SADC et divers rabais sur des services professionnels font notamment partie des bénéfices.
Le CLD Beauharnois-Salaberry en est à sa deuxième édition de «Mon commerce à l’essai». La formule a permis de meubler un local vacant à Saint-Louis-de-Gonzague. Le nom du commerce retenu sera dévoilé ultérieurement. Le concept est «unique au Québec», selon le CLD.
Maire de Beauharnois et président du CLD, Bruno Tremblay a salué l’initiative. «Quelle merveilleuse idée. Il manque encore beaucoup d’offres de commerces à Beauharnois. Je trouve le partenariat extraordinaire», a-t-il affirmé. «Toute idée de commerce sera analysée. Étonnez-nous !» a-t-il lancé.
Les intéressés peuvent s’inscrire au moncommercealessai.com.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Hans Meyer Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Hans Meyer
Guest
Hans Meyer

Oui bien rien qui fera du bruit sinon cela sera le projet le plus court que vous aurez vu ! Beach Club Non Merci, Bar Non nous avons déjà donné, c’est un coin paisible qu’il le reste !!! Retour au source genre canoë, coin déjeuner, location équipement plongée ou sports aquatiques!