Collin Lalonde face à son plus gros défi

Par Eric Tremblay
Collin Lalonde face à son plus gros défi
Collin Lalonde a terminé au sixième rang des meilleurs marqueurs lors des Jeux du Canada. (Photo : (Photo - Facebook))

Le mois prochain, Collin Lalonde endossera les couleurs du Québec lors des Jeux du Canada. Il en a fait du chemin l’athlète de Saint-Clet depuis qu’il a fait dribbler ses premiers ballons aux Jeux du Québec de 2011.

«C’est sûr qu’à l’époque, je n’aurais jamais pensé me rendre où je suis présentement, signale le basketteur en fauteuil roulant. Mais j’ai tellement aimé le sport que j’ai décidé de m’y investir et j’aimerais faire progresser le sport au Québec. »

Joueur au niveau AAA et AA avec des équipes montréalaises, il est également instructeur de la structure des Aigles de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. «C’est un sport plus rapide qu’on croit, juge-t-il. On y retrouve un bel esprit d’équipe et tous les joueurs participent aux succès de l’équipe et touchent le ballon. Chacun à un rôle pour lui. »

Il qualifie sa participation aux Jeux du Canada de plus gros tournoi auquel il aura pris part jusqu’à présent. Une compétition relevée disputée en Alberta. «C’est un gros défi parce que plusieurs provinces sont très rapides», estime-t-il.

Il devient le troisième joueur issu des Mini-Aigles à accéder à l’élite de son sport au Canada. Sa sœur Rosalie Lalonde a notamment participé aux Jeux paralympiques de Rio au Brésil en 2016 tandis que Sandrine Bérubé a fait partie de l’équipe canadienne au Championnat du monde qui a eu lieu l’été dernier en Allemagne.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des