Automobile
Coin-conseils

Cinq questions qui doivent demeurer sans réponse chez votre concessionnaire

le dimanche 27 mars 2022
Modifié à 13 h 46 min le 29 mars 2022
Par Benoit Charette

autoben@videotron.ca

Vous le savez que l’achat d’une voiture est un processus qui demande de la patience (surtout en ce moment) et une bonne connaissance du produit que vous avez envie d’acheter. Mais attentions : certains vendeurs vous sondent lorsque vous arrivez et il y a certaines questions qui doivent demeurer sans réponse.

Allez vous payer comptant, en financement ou en location ?

Cette question qui peut sembler anodine permet au vendeur d'avoir une idée de ce que vous pouvez vous permettre et de la manière dont vous pouvez payer la voiture, afin de vous guider vers une vente. Répondez par une autre question en demandant de vous présenter les options et que vous prendrez une décision à partir des informations reçues.

Combien voulez-vous payer chaque mois ?

VOUS NE RÉPONDEZ JAMAIS À CETTE QUESTION. Si vous donnez un chiffre, vous donner aussi toutes les munitions dont le vendeur a besoin pour vous préparer un modèle qui sera à son avantage. Il pourra ajouter des produits supplémentaires - comme une extension de garantie - à condition que cela reste dans les limites du budget que vous lui avez indiqué. Répondez simplement que vous ne savez pas ou mieux encore fixez un prix plus bas que ce que vous êtes capables de payer pour tester le terrain.

Voulez-vous verser un acompte ?

C’est une manière polie de vous demander le montant de la voiture que vous pouvez vous permettre. Il est préférable de ne pas répondre à cette question avant d'avoir choisi une voiture et d'être prêt à passer en revue les chiffres. Si vous répondez trop tôt, ils essaieront probablement de vous intéresser à une autre voiture plus dispendieuse qui ne répond pas vraiment à vos besoins.

Combien voulez-vous pour votre échange ?

Un concessionnaire sous-estime presque toujours le prix de votre échange. Si vous donnez un chiffre qu’il est trop haut, il va changer le prix de la voiture qu’il vous vend pour refléter cette réalité. Si vous être trop bas, il va dire oui et mettre la différence sans ses poches. Le silence est d’or dans la négociation. Laisser le vendeur faire une offre en ayant pris la peine de bien vous renseigner sur la valeur de voiture avant. Allez sur les sites de reventes de véhicules d’occasions et comparez avec des modèles comme le vôtre. Il faut prendre en considération que les concessionnaires vont se garder un entre 7 et 10 % de commissions sur le prix que l’on va vous offrir.

Quelle est votre situation financière ?

Cette question revient moins souvent, mais certains représentants veulent connaître votre cote de crédit. En donnant une réponse, vous allez limiter votre choix. Répondez simplement que l’on pourra faire  une vérification de votre solvabilité lorsque vous trouverez la bonne voiture. Croyez-le ou non, il y a des concessionnaires qui vous pousseront à remplir une demande de crédit avant l'essai routier. Si quelqu'un vous oblige à le faire, nous vous conseillons de partir.

Faites en sorte de prendre le contrôle de la discussion en restant ferme et poli dès le début. Vous pouvez conserver votre pouvoir sur l'ensemble de l'affaire et faire en sorte que le vendeur vous suive.

Vous aurez ainsi une meilleure chance de trouver une voiture qui répond à vos besoins et votre budget.

 

Le texte Cinq questions qui doivent demeurer sans réponse chez votre concessionnaire provient de L'annuel de l'automobile - Actualité automobile

Dernières nouvelles