Chevalier du pinceau

Chevalier du pinceau
Francis Plourde a été fait Chevalier Académicien de Mondial Art Académia en France cet automne.

Le peintre Francis Plourde vit une belle fin d’année. Le Campivallensien d’adoption a d’abord été fait Chevalier Académicien en France avant de voir une de ses œuvres lui mériter un prix lors d’un concours international.

Le Mondial art Academia a fait de l’artiste peintre une sélection unanime au titre de Chevalier Académicien. L’Association basée en France réserve ce statut aux artistes de talent et la sélection est basée sur l’excellence.

Il œuvre depuis plus de 40 ans dans ce domaine culturel. Sa signature authentique est reconnue et cotée par les experts mondiaux dans le milieu des arts.

Plus récemment, le Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec a retenu son œuvre Planétaire 167 lors de son 32e concours. Réalisée en médium huile,, le jury a désigné cette toile comme second prix dans la catégorie Diverses catégories. Un prix digne de mention puisque 115 artistes ont soumis 270 œuvres à ce concours. «Pour l’originalité, la valeur esthétique et technique de son œuvre», peut-on lire sur le certificat qui a été remis au peintre.

Membre du CAPSQ depuis 1992, M. Plourde avait mérité une mention en 1994 et une médaille de bronze en 2011.

«Son rayonnement est international puisqu’il s’agit du seul groupe de la province à organiser un si grand concours, a spécifié le peintre. Il est également possible, avec celui-ci d’exposer dans d’autres pays. »

Francis Plourde a participé à plus de 60 expositions ici et à l’étranger tandis que sa démarche artistique a été traduite en 52 langues sur les sites de cotations internationales Drouot et Guid’arts.

«Comme dans un grand carrousel, je projette des lieux, crée des ambiances et des climats, des impressions et des effervescences, a affirmé l’artiste au moment d’exposer à la Galerie Marie et Pierre Dionne plus tôt cette année. Je façonne de nouveaux mondes et découvre, d’instinct, au cours de l’exécution, de nouveaux ressentis et de nouvelles vibrations (…) J’exécute des œuvres, sans titre, que chacun baptise à la fréquence de ses découvertes. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des