Bonheur de spectacle pour les étudiants de l’école de la Baie-Saint-François

Bonheur de spectacle pour les étudiants de l’école de la Baie-Saint-François
(Photo : (Photo - gracieuseté Martin Laferrière))

La pandémie n’a pas arrêté la présentation de Secondaire en spectacle à l’école de la Baie-Saint-François. Avec le support de NousTV Valleyfield, l’école secondaire de Valleyfield a mis sur scène un spectacle « à l’épreuve de la COVID». De quoi réjouir les étudiants artistes qui ne demandaient qu’à livrer leur performance. 

Les spectateurs ont fait place aux caméras du diffuseur local. Au lieu d’un spectacle, l’événement a pris l’ambiance d’une présentation pour la télévision. Le spectacle est déjà diffusé au HD-555 et le sera via YouTube lundi.

«C’était la première fois que je montais sur une scène depuis la pandémie, a confié Maïka Charette, l’une des gagnantes de ce concours. C’est sûr que c’était spécial de jouer dans l’auditorium sans spectateurs. Mais je me suis adaptée à la situation. »

L’autre vainqueur, Marc-Olivier Bergeron, avoue que la présence du public lui permet de démontrer davantage ses émotions. Il ressentait un certain stress vis-à-vis la formule filmée imposée par la pandémie. Bien que, de son propre aveu, il ait manqué quelques fois, il a su se reprendre.

Bien qu’il dispose de l’expérience de grands plateaux, tels «La semaine des quatre Julie» ou ceux de Québec Issime, Marc-Olivier a vécu un certain trac. «C’est pas mal toujours le même stress, a-t-il convenu. Mais c’est un stress que j’aime. Parce que je suis content quand je vais chanter. »

Zach Ready, Marvin Fontaine et les frères Nicolas et Matis Lajeunesse ont remporté le coup de coeur du jury. Celui-ci était formé de Michèle Cyr Lemieux, Claudéric Provost et Marc-André Rioux. Chacun a pratiqué la chanson «Adrénaline» de Zébulon individuellement avant de la présenter sur scène. «Qu’il n’y ait pas eu personne, c’est sûr que c’était moins le fun», a convenu Zach qui dit être énergisé par la foule. Marvin a cependant confirmé que l’effort déployé par le comité organisateur justifiait que le groupe donne son maximum sur scène.

Besoin de s’exprimer

Maïka Charette participait pour la cinquième et dernière fois à Secondaire en spectacle. Ce concours représente beaucoup pour celle qui termine son passage à l’ÉBSF. «Quand je suis rentrée au secondaire, j’avais de la difficulté à m’exprimer, mentionne-t-elle. Sur scène, je suis arrivée à être moi. Je me suis investies, que ce soit avec Secondaire en spectacle ou avec le théâtre. »

L’étudiante avoue que son secondaire a été des montagnes russes. Sur la scène, elle a présenté une composition personnelle. Multi-instrumentiste, elle a joué de la guitare, de l’harmonica et du cajun dans sa pièce «Respirer». Une chanson qui traite d’une relation toxique et de santé mentale.

Il s’agissait de sa quatrième victoire en cinq ans. Elle compte même un triomphe à la finale régionale de 2017-2018.

 

Marc-Olivier Bergeron a obtenu la faveur des juges avec son interprétation de la chanson «Un peu plus haut, un peu plus loin», de Jean-Pierre Ferland. «J’aime beaucoup quand ça monte haut dans les interprétations, note-t-il. Sur scène, je ressens un «boost» d’adrénaline. Ça me permet de démontrer mes émotions. »

Il s’est inscrit à Secondaire en spectacle avec la seule intention de s’amuser. Maintenant qu’il a son billet en poche pour la régionale, il veut élever la barre d’un cran. «Ça m’a donné un coup au coeur de gagner, assure-t-il. J’aimerais présenter une chanson plus puissante si je peux. »

Quant au quatuor coup de coeur, leur route s’arrête pour le moment. Mais les quatre gars ont l’intention de continuer et même composer des chansons originales.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires