Bob le Chef au pays de la grillade

Bob le Chef au pays de la grillade

Bob le Chef à faim de grillades. Il est le porte-parole du Festival qui se déroulera le 22 août à la plage de Saint-Zotique.

L’anarchie culinaire de Bob le Chef cuisine le web depuis maintenant 10 ans. Le coloré chef qui trippe bacon n’a pas hésité à accepter le titre de porte-parole du deuxième Festival de la grillade qui aura lieu à la plage de Saint-Zotique le 22 août. Et, il est prêt à se gaver de tranches de lard.

Je suis à la diète depuis 10 jours pour me mettre dans le beat. J’ai hâte de mettre mon palais au test», d’indiquer Bob le Chef.

Pour lui, la grillade représente du bacon pimpé. Bref, du bacon encore meilleur, mis en valeur. Il en a mangé en sandwich une fois à Sherbrooke, et il a trouvé le goût incroyable. Le gastronome trouve que la réutilisation de cette pièce de viande moins noble se veut un bel exemple de réutilisation de nourriture en ces temps d’austérité.

Le 22 août, il est prêt à mettre ses papilles gustatives au banc d’essai, lui qui sera l’un des juges du concours. «Je sais qu’il y a une rivalité entre Saint-Zotique et Valleyfield pour savoir qui fait la meilleure grillade. Je vais y aller avec mon coeur pour juger, ce qui est un petit peu bizarre dans un concours de grillade», a répondu Bob en rigolant. Plus précisément, ses critères seront la texture et le goût.

Il sera sur le site toute la journée, notamment pour offrir un atelier de grillade, mais comme le cuisinier est aussi un gars de char il jettera un coup d’œil aux bolides en exposition. Et si sa copine l’accompagne, c’est sûr qu’il restera pour le feu d’artifice.

Avant YouTube

Depuis son enfance, Bob le Chef met la main à la pâte. Après le divorce de ses parents, son père a été propriétaire d’un restaurant et, Robert James Penny de son vrai nom, se rappelle avoir fait plusieurs petits trucs, dont les boulettes. Après avoir œuvré dans quelques restaurants à saveur familiale, il a quitté le cégep pour s’inscrire à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec duquel il est diplômé depuis 1999.

Puis, six mois avant l’avènement de YouTube, il proposait ses premières capsules en ligne. L’anarchie culinaire de Bob le Chef, destinée à un public qui cuisinait moins, était née.

«Pour souligner le 10e anniversaire, j’ai commencé une émission en direct sur ma chaîne YouTube. Pendant trois heures, je cuisine avec un invité et je réponds aux questions du public. »

Il note une grande évolution dans la vie culinaire des gens. Le gastronome rappelle que de déguster du poisson en tartare ou des fromages, dont le bleu, ne faisaient pas partie de leurs mœurs. Il voit une ouverture d’appétit vers les cultures et les saveurs du monde.

Le plaisir reste toutefois le moteur dans sa cuisine. Et présentement, il éprouve passablement de plaisir à cuisiner l’avocat, que ce soit en salade ou sur le BBQ. Ce fruit sera assurément à déguster lors de l’atelier qu’il offrira à Saint-Zotique. «Il s’agit d’une démonstration culinaire où j’essaie de faire 5-6 recettes en 45 minutes, une heure maximum. Il n’y a pas de frime ni rien de préparer à l’avance. Je discute avec les gens et je fais des recettes rapides, plaisantes et qui ne coûtent pas chers. Et tout le monde à une bouchée de chaque affaire», assure-t-il.

Commenter cet article

avatar