Beauharnois-Valleyfield «bien positionné» pour attirer un fabricant de batteries lithium-ion

Michel Thibault - Gravité Média -
Beauharnois-Valleyfield «bien positionné» pour attirer un fabricant de batteries lithium-ion
(Photo : Pixabay)

Le secteur de Beauharnois-Valleyfield est «bien positionné» pour accueillir une usine de batteries lithium-ion notamment destinées au secteur de l’automobile.

La région fait partie de cinq sites retenus dans une étude de KPMG commandée par Propulsion Québec, publiée en avril 2019. En fonction de différents critères de localisation constituant des atouts comme le coût de l’énergie, le coût de la main-d’œuvre, les incitatifs gouvernementaux, la facilité du transport et la proximité du marché américain, la firme a identifié Beauharnois-Valleyfield, Bécancour, Contrecoeur-Sorel-Tracy, Montréal-Est et Shawinigan comme sites à privilégiés au Québec «pour une usine de cellules de batteries ou de composantes, ainsi que pour une usine de recyclage». «À noter que les sites identifiés ne représentent pas une liste exhaustive des possibilités d’emplacement au Québec», nuance toutefois le document.
Tesla et plus
Le message que le Québec possède des atouts pour fabriquer des batteries, le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon a commencé à le passer à Tesla, a révélé le Journal de Montréal dans son édition du 15 octobre. L’équipe du ministre a eu des échanges avec le fabricant de voitures électriques et Pierre Fitzgibbon a confirmé au média montréalais qu’il irait au Consumer electronics show en janvier pour faire avancer le dossier.
Plusieurs autres fabricants automobiles aux États-Unis pourraient aussi être intéressés à des batteries québécoises.
La filière évolue rapidement et exponentiellement, selon le rapport de KPMG. «La compétition mondiale s’annonce toutefois féroce et la fenêtre d’opportunité pour s’imposer dans ce créneau d’avenir, relativement courte. En Europe, en Asie et en Amérique du Nord, plusieurs États posent des gestes concrets pour soutenir avec vigueur le développement de cette filière sur leur territoire», écrit dans le rapport Sarah Houde, PDG de Propulsion Québec.
Même si la course est loin d’être gagnée, le maire Bruno Tremblay se réjouit de voir sa ville en lice. «Tesla pourrait s’installer au Québec et Beauharnois est visée à travers ça. L’effervescence est là. Le potentiel est là à tous les niveaux», a fait valoir le premier magistrat en entrevue au Soleil de Châteauguay mercredi.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
trackback

[…] est là. Le potentiel est là à tous les niveaux», a fait valoir … Lire l’article […]