Beauharnois mise sur le gaz naturel pour attirer des entreprises

Beauharnois mise sur le gaz naturel pour attirer des entreprises
Quelque 125 personnes ont participé à l'inauguration de la nouvelle section du parc industriel de Beauharnois le 9 juillet.

La Ville de Beauharnois mise sur le gaz naturel pour attirer des entreprises dans une nouvelle section de son parc industriel.

La municipalité va consacrer 4 M$ au prolongement du réseau de conduites de Gaz Métro jusqu’au vaste terrain qu’elle a acquis d’Hydro-Québec. Selon le maire Claude Haineault, le service constituera un atout majeur. «Le gaz, c’est la deuxième question qui préoccupe les entreprises. La première question c’est le prix du terrain puis on nous demande : as-tu du gaz ? Le gaz naturel, c’est très important pour les entreprises», a affirmé le maire de Beauharnois lors de l’inauguration officielle de son nouvel espace industriel, jeudi matin, en présence de plusieurs élus et entrepreneurs de la région.

La municipalité assume seule la facture de déploiement du réseau gazier sur une distance totale d’environ huit km. Toutefois, en contrepartie, Gaz Métro versera une ristourne à la Ville lorsqu’elle aura des clients sur le site, a précisé le maire Haineault.

Le prolongement servira aussi à l’usine de biométhanisation prévue dans le parc où les déchets organiques des citoyens de trois MRC seront convertis en énergie.

Directeur des ventes, comptes majeurs et groupe Datech chez Gaz Métro, Stéphane Santerre a salué l’orientation de la municipalité. «Nous sommes convaincus que le gaz naturel, une énergie très prisée dans le secteur industriel, sera un levier efficace pour attirer de grandes entreprises dans la région», a-t-il déclaré.

Centaines d’emplois

L’espace de 15 millions de pieds carrés s’étale en bordure de l’autoroute 30. Au total, Beauharnois prévoit investir 27 M$ dans ses infrastructures et escompte des retombées de 210 M$ du secteur privé. «Déjà 700 nouveaux emplois ont été confirmés et plus de 1300 emplois sont à venir sur une période de cinq ans», a affirmé le maire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des