Un bateau et une voiture brûlent à Beauharnois

Par Patricia Blackburn
Un bateau et une voiture brûlent à Beauharnois
La scène du bateau en flammes, spectaculaire, a été filmée par Pascal Laplante, qui l’a partagée sur Facebook. (Photo : Capture d’écran.)

Patricia Blackburn – Gravité Média –

Un bateau de 36 pieds a été dévoré par les flammes dans le stationnement de la marina de Melocheville, à Beauharnois, le vendredi 24 août en début de soirée.
L’incendie s’est déclaré  vers 18h30. À l’arrivée des pompiers, une épaisse fumée noire montait déjà dans le ciel. «Il y avait aussi plusieurs explosions, en raison du carburant présent dans l’embarcation», rapporte Jean-Maurice Marleau, directeur du service de sécurité incendie de la Ville de Beauharnois. Les premiers pompiers sur place ont pu calmer l’ardeur des flammes en utilisant un mélange d’eau et de mousse. «Celle-ci couvre mieux le carburant et ça fait effet plus rapidement», précise le directeur, qui ajoute que les embarcations qui se trouvaient à proximité ont aussi dû être arrosées pour éviter que les flammes ne s’y propagent.

Ce sont au total une quinzaine de pompiers qui ont travaillé d’arrache-pied pendant près de deux heures trente pour maîtriser le brasier.

La cause de l’incendie serait un problème électrique. «Un fil défectueux qui a fait des flammèches alors qu’il avait été placé sur une batterie par le propriétaire, qui effectuait des travaux», précise M. Marleau. Le bateau est une perte totale. Il était en cale sèche dans le stationnement de la marina.
Voiture en feu le lendemain
Un autre incendie de véhicule est survenu le lendemain, 25 août, à 23h, sur le chemin Saint-Louis à Beauharnois. «Il s’agissait cette fois d’une voiture qui a pris feu en raison d’un problème électrique, indique M. Marleau. Une équipe de pompiers, qui participait à une fête non loin de là, a pu intervenir très rapidement, ce qui a permis d’éviter le pire, selon le directeur. «La voiture en flammes était à deux pieds d’un bâtiment en vinyle. Si ce n’avait été de la rapidité d’intervention, le bâtiment aurait pu subir des dommages», dit-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des