Alexandre Bisaillon gonfle ses Ballounes sur scène

Alexandre Bisaillon gonfle ses Ballounes sur scène

Alexandre Bisaillon vient présenter son spectacle Ballounes le 22 mars à La Factrie.

Crédit photo : (Photo - courtoisie)

Il anime un des podcasts les plus écoutés au Canada. Il participe aussi à plusieurs web-séries hilarantes. Alexandre Bisaillon avoue avoir aussi un quotidien qui n’a rien d’ordinaire. Tout ça lui permet de grossir ses Ballounes, titre du spectacle que l’humoriste vient présenter le 22 mars à La Factrie.

Le spectacle solo du jeune humoriste ressemble beaucoup à son balado, Répète pas ça, nommé au plus récent gala des Oliviers. «J’ai une candeur tannante, confie l’humoriste. Mon spectacle c’est ma vie au quotidien qui est un peu fuckée avec mon hypocondrie et mon anxiété. » Il avoue que ce n’est pas facile d’aborder ces sujets personnels qui peuvent être tabous pour d’autres qui composent avec ce type d’angoisse. Mais il dit avoir vécu tellement de choses loufoques qui l’ont amené dans tout autant de situations bizarres qu’il n’avait d’autres choix que de les aborder sur scène. «J’ai beaucoup de matériel dans mon ordinateur que j’hésite encore à présenter, mentionne-t-il. Comme le fait qu’à l’âge de 11 ans, j’ai eu peur de mourir étouffé après avoir vu un épisode de Coroner à TQS que je me suis mis à manger mou pendant un an. »

Ballounes recense ces brins de folie et ses dérapages causées par son trouble déficitaire de l’attention. Le tout avec un jeu physique énergique qui n’est pas sans rappeler Jim Carrey.

Le pouvoir du web

Alexandre Bisaillon fait de la scène depuis bientôt six ans. Mais ce sont des projets comme Les Prodiges, Homicides : Top Dogs ou Répète pas ça qui lui ont permis de se bâtir un auditoire de fidèles. «Dans un podcast je peux obtenir des milliers de vus, tandis que sur scène je peux rejoindre environ 200 personnes par spectacle, explique-t-il. C’est sûr que le web est un outil de promotion super efficace. »

Mais au-delà de l’impact promotionnel, son podcast représente vraiment un projet de cœur. «J’ai un ami neuropsychologue [Guillaume Dulude] et on fait un show qui m’intéresse vraiment, indique Alexandre Bisaillon. J’ai toujours aimé connaître les artistes dans leur démarche et à travers leur angoisse. » Déjà plus de 50 épisodes sont disponibles.

Commenter cet article

avatar