Santé mentale : personne n’est à l’abri raconte un médecin vivant de l’anxiété

François Loiselle, MD
Santé mentale : personne n’est à l’abri raconte un médecin vivant de l’anxiété
(Photo : Le Journal Saint-François - Archives)

26 janvier 2021, au lendemain de ma garde de 24 heures à l’hôpital. Fatigué évidemment. Pas parce que j’ai eu une grosse nuit, non. Plutôt parce que je dors tellement mal sur mes gardes, même si celles-ci sont tranquilles.

L’anxiété probablement, encore une fois. Elle m’empêche de bien dormir à la maison, souvent. J’ai découvert un peu avant la pandémie que ça me causait de sérieux soucis, insidieux et progressifs. Ça s’immisce dans ta vie tranquillement au fil du temps. Heureusement, des gens autour de moi l’ont vu, beaucoup plus que moi d’ailleurs. Moi qui a un tempérament si calme, pas possible…

J’ai eu de l’aide. De ma famille que j’aime tant, mais aussi de Luc, de Anne, de mes collègues de travail qui m’ont donné du temps et supporté dès le moment où je me suis ouvert à eux. De tous les autres que je côtoie quotidiennement, qui, sans le savoir, souvent, contribuent à mon bien-être par leur écoute, leur gentillesse, l’expression de leur résilience face à l’adversité que nous traversons tous ensemble. C’est aussi grâce au don de soi de Marie-Eve, infirmière des soins intensifs, qui a tellement bien accompagné un patient jusqu’à son dernier souffle en lui fredonnant de douces mélodies, grâce à Emmanuelle, qui, par son dévouement et sa gentillesse, a  grandement contribué à rendre meilleur le cheminement vers son congé, d’une patiente hospitalisée à l’urgence. Aussi grâce à Sylvia, Annie, Garie, Coralie, Linda et toutes mes autres collègues infirmières de la salle d’accouchement qui ont contribué à rendre inoubliable la naissance d’enfants de parents comblés. Ça fait du bien à l’âme, ça donne confiance en la vie.

À ceux et celles qui se sentiraient dépassés, fatigués, à bout, s’il vous plaît, faites-vous aider. Tout passe, semble-t-il, mais avec l’aide d’amis, de collègues, de ressources spécialisées*, les difficultés pourront être franchies peut-être plus aisément.

Tous ensemble, unis comme une vraie équipe.

François Loiselle, MD

Obstétricien-Gynécologue, Hôpital Anna Laberge

  • Programme d’aide aux médecins du Québec : 514-397-0888
  • L’ordre des psychologues du Québec : 514-738-1223
  • Suicide action : 1-866-277-3553
  • Un ami…
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires