communaute
Société
Actualités

Une affaire de 500 km

jeudi le 08 juillet 2021
Modifié à 15 h 00 min le 08 juillet 2021
Par Eric Tremblay

Roland Guillon (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin)

Depuis deux ans, Roland Guillon rêve à un nouveau défi cycliste. Après avoir rallié les deux extrémités du Canada sur deux roues, le nouveau septuagénaire souhaite rouler 500 km en une journée. Il le fera dès samedi, au nom d’Une Affaire de Famille, un organisme important du Haut-Saint-Laurent. 

«Je suis un peu fébrile, confie le releveur de défi moins de deux jours avant le départ prévu. C’est un peu fou. Pour mon 70e anniversaire, je voulais faire quelque chose de spécial. »

Jeune, il souhaitait devenir coureur cycliste comme son idole Jacques Anquetil. Un grand champion qu’il considère comme son Guy Lafleur. Mais il a remporté un concours à l’école hôtelière. Qui l’a éventuellement guidé dans une belle carrière, notamment au Domaine de la Templerie à Godmanchester.

La passion du cyclisme a toujours été présente. Même quand celui qui fumait jusqu’à quatre paquets de cigarettes par jour a dû se faire retirer un lobe de poumon. 

En 2021, il a déjà 10 000 km dans les mollets. «Dans mon trajet Huntingdon-Vancouver en 2014 on roulait 150 km par jour alors qu’on en faisait 200 par jour en 2018 durant la randonnée Valleyfield-St. John, explique-t-il. Après 300 km par jour, c’est un peu de l’inconnu pour moi.»

Le cycliste prévoit quatre circuits. Majoritairement dans la région. Guy de Repentigny, qui «connaît toutes les routes et les nids-de-poule», agira comme encadreur avec Sylvain St-Cyr durant les boucles de jour.

Roland Guillon se méfie déjà de la chaleur annoncée pour samedi. Mais il entrevoit l’aventure avec une belle sagesse. Si l’objectif est 500 km, le cycliste sait qu’il n’y parviendra peut-être pas. «Si l’objectif n’est pas atteint, je ne serai pas déçu pour autant, assure-t-il. Ma sécurité et ma santé sont primodiales.450 km ou 499 km, j’en serais très satisfait. »

Pour la cause

En 2014, le périple à vélo auquel il avait pris part avait permis d’amasser 25 000 $ pour les organismes Résidence-Elle et le Centre de ressources familiales. Quatre ans plus tard, la route de son équipe vers l’Atlantique a permis de remettre 50 000 $ au Tournant. 

Cette fois-ci, c’est à Une Affaire de Famille qu’il a décidé de s’associer. «Je les connais depuis leur ouverture, souligne celui qui roule dans le club cycliste Les 3 Sommets. L’équipe venait pour son souper de Noël à la Templerie. Pendant des années, les lundis, je donnais des repas que l’organisme remettait à des usagers. Et Mme Limoges [Gabrielle – la directrice] est une inspiration. Je savais que la prochaine fois, ce serait à cet organisme que je viendrais en aide. »

La randonnée est plus modeste, mais le coup de pouce n’en est pas moins important. Actuellement, sans grande promotion, déjà plus de 1500 $ aurait été remis à l’organisme qui soutient les communautés dans les 13 municipalités du Haut-Saint-Laurent.

Mais il est possible de donner jusqu’au 1er août. Cette date marquera le point culminant de la Tournée des grands ducs. Lors de ce week-end, des petites entreprises du secteur seront visitées dans un trajet-découverte.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous