Actualités
Affaires

Les fabricants de tamiseurs Laprade passent le flambeau

vendredi le 11 juin 2021
Modifié à 14 h 50 min le 11 juin 2021
Par Mario Pitre

Au centre, Richard, Réal et Alain Laprade, entourés des nouveaux propriétaires de l’entreprise, Steve Leblanc et Mathieu Lalonde. (Photo Journal Saint-François M.P.)

Bien implantés depuis une trentaine d’années en bordure de l’autoroute 20 à Coteau-du-Lac, les fabricants d’équipements de tamisage Laprade passent le flambeau à de nouveaux propriétaires.

La famille Laprade, c’est-à-dire Réal Laprade et ses deux fils, Alain et Richard, ont en effet vendu leur entreprise A.R. Laprade à deux jeunes entrepreneurs de la région, Steve Leblanc et Mathieu Lalonde. Ceux-ci oeuvraient déjà dans le domaine du transport avant de se lancer dans la fabrication de tamiseurs.

En acquérant A.R. Laprade, les nouveaux propriétaires mettent la main sur une entreprise qui a fait ses preuves dans son domaine, puisqu’elle constitue le 2e plus important fabricant d’équipements de tamisage au Canada.

Son tamiseur de marque Roto-Screen a trouvé preneur dans de nombreuses entreprises au Canada, aux États-Unis, de même qu’en Europe et en Afrique, notamment dans le secteur minier.

« Dans notre domaine d’opération, quand il est question de cet équipement, on parle davantage d’une Laprade (que du Roto-Screen). On en retrouve actuellement environ 2500 en activité un peu partout », note Alain Laprade.

C’est d’ailleurs pourquoi les nouveaux propriétaires entendent conserver le nom de l’entreprise, de même que les employés, qui possèdent une solide expérience au sein de l’entreprise.

« Pour nous, le nom de Laprade représente une valeur ajoutée, un gage de confiance envers la clientèle », mentionne Steve Leblanc qui, avec son associé, souhaitent poursuivre dans la continuité de l’entreprise et éventuellement développer de nouveaux équipements.

Pour les Laprade, cette transaction marque une étape importante au sein des activités de la famille. La règlementation toujours croissante dans ce secteur d’activité, de même que l’absence de relève au sein de la famille ont amené le trio de propriétaires à opter pour cette solution.

Ceux-ci n’accrochent pas pour autant leur statut d’entrepreneurs et poursuivent leurs activités dans le secteur de l’immobilier, condos industriels locatifs et dans la vente et achat d’équipements lourds.

(Pour lire plus de nouvelles à caractère économique sur la Montérégie, rendez-vous sur le site de L'Information d'affaires d'ici.)

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles