Actualités
COVID-19

La vaccination des 5-11 ans en centre de vaccination ou par équipe mobile

lundi le 22 novembre 2021
Modifié à 15 h 54 min le 22 novembre 2021
Par Eric Tremblay

Le CSSVT se prépare pour la campagne de vaccination de la population étudiante du primaire au mois de décembre. (Photo - depositphoto)

Le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands se prépare pour la campagne de vaccination à la COVID auprès de sa population étudiante du préscolaire et du primaire. Selon le territoire, des élèves se rendront en clinique de vaccination tandis que d'autres recevront la visite d'une clinique mobile. 

Cette opération de vaccination est en gestation depuis la rentrée et organisée conjointement par le CSSVT et le Centre intégré de santé et services sociaux de la Montérégie-Ouest.

«L’opération débutera en décembre et nous en sommes à planifier l’organisation des journées identifiées par le CISSSMO, souligne Audrey St-Aubin, conseillère en communation pour le CSSVT. Certains se déplaceront en autobus vers un centre de vaccination, et d’autres, comme Beauharnois et le Haut-Saint-Laurent, recevront la visite d’une équipe mobile car ils sont plus éloignés des cliniques.»

Plusieurs stratégies différentes seront utilisées au Québec. Des enfants réagissent mal parfois à la vue d'une seringue et la vaccination peut représenter une source de stress. Si bien que dans certains territoires, on envisage utiliser un décor ludique et réconfortant.

Des éléments pédagogiques ou apaisants pourraient aussi s'ajouter pour détendre l'atmosphère. «Nos équipes ont l’habitude des vaccins, puisqu’il y en a chaque année dans nos établissements, informe le CSSVT. Notre personnel est donc bien conscient des inquiétudes, des craintes et des insécurités que peuvent vivre nos élèves. Nous leur faisons confiance pour les rassurer et les accompagner adéquatement dans cette opération.»

La vaccination auprès de la clientèle scolaire du secondaire ou des établissements pour adultes a connu un bon succès. Ce qui inspire confiance auprès du CSSVT.

«Je tiens à souligner la grande efficacité de l’équipe du CISSSMO qui s’est présentée à deux reprises dans nos écoles du secondaire, de la formation professionnelle et de la formation générale pour adulte pour augmenter le taux de vaccination de nos élèves âgées de 12 ans et plus, souligne Suzie Vranderick, directrice général adjointe au CSSVT. C’est une équipe bien organisée qui attendait que le vaccin soit homologué pour débuter la vaccination de nos élèves de 5 à 11 ans.»

Santé Canada a autorisé vendredi l'utilisation du vaccin Comirnaty, développé par Pfizer, pour les enfants de 5 à 11 ans. «Après un examen scientifique indépendant complet, le Ministère a déterminé que les avantages de ce vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans l’emportent sur les risques, soutien Santé Canada. Lors de l’essai clinique, la réponse immunitaire des enfants de 5 à 11 ans était comparable à celle des personnes de 16 à 25 ans. Le vaccin était efficace à 90,7 % pour prévenir la COVID-19 chez les enfants de 5 à 11 ans, et aucun effet secondaire grave n’a été recensé.»

On recommande aussi l'administration de deux doses à trois mois d'intervalle pour les 5 à 11 ans. La quantité sera cependant moindre; 10 microgrammes contrairement à 30 pour la population âgée de 12 ans et plus.

Le Canada a reçu 2,9 doses du vaccin pour enfants de 5 à 11 ans dimanche soir en Ontario.