Actualités
Affaires

La directrice d’Exporail élue à la présidence de Tourisme Montérégie

samedi le 27 novembre 2021
Modifié à 12 h 03 min le 27 novembre 2021
Par Guillaume Guay-Morin

Nadine Cloutier, directrice générale d’Exporail, est la nouvelle présidente de Tourisme Montérégie. Elle ne manque pas d’idée pour relancer ce secteur affecté par la pandémie. (Photo: Gracieuseté – Tourisme Montérégie)

La directrice générale d’Exporail, Nadine Cloutier, a été élue présidente du conseil d’administration de Tourisme Montérégie, le 4 novembre. Dans ses nouvelles fonctions bénévoles, Mme Cloutier prévoit d’importants projets pour aider le tourisme à se remettre sur pied à la suite de la pandémie.

De nombreux défis seront à relever, selon celle qui gère le Musée ferroviaire canadien situé à Saint-Constant et Delson.

«Le plus gros enjeu en ce moment, c’est le manque de main-d’œuvre dans les entreprises. Le domaine du tourisme regorge d’emplois stimulants avec de beaux avantages. Il suffit de trouver la bonne façon d’intéresser les gens à venir travailler avec nous», allègue-t-elle.

À l’heure actuelle, le secteur du tourisme recommence tranquillement à se remettre des effets de la COVID-19 et c’est le nombre d’emplois qui déterminera en partie les activités des attractions touristiques qui pourront être offertes, ainsi que les heures d’ouverture. L’achalandage touristique n’est pas non plus à négliger, puisqu’il pourrait aussi permettre de développer une meilleure offre d’activités. Tourisme Montérégie veut donc inciter les gens à recommencer à fréquenter les musées et attractions sur son territoire.

«J’accepte ce défi avec fierté et j’assurerai le leadership de l’organisation au bénéfice des membres. Je remercie sincèrement les administrateurs de la confiance qu’ils m’ont témoignée.»

-Nadine Cloutier, dg d’Exporail

Des projets prometteurs

En collaboration avec divers spécialistes en tourisme, Tourisme Montérégie tente de mettre sur pied une grande route cyclable thématique qui rejoindrait les Cantons de l’Est. Un tel circuit augmenterait sûrement l’intérêt pour plusieurs villes de la région.

«La Montérégie possède l’un des plus grands réseaux cyclables au Québec et c’est en promouvant cet aspect que nous allons obtenir des résultats positifs», croit Mme Cloutier.

Un autre projet de Tourisme Montérégie est de fournir des outils aux entreprises pour qu’elles deviennent plus accessibles, notamment en ligne, afin de mettre en valeur leurs attraits et de jouir d’une plus grande visibilité.

 «Durant la pandémie, beaucoup d'entreprises  ont effectué leurs activités sur le Web. Il s'agit d'une voie de communication encore plus efficace, car elle va directement cibler les besoins d'une organisation, mentionne-t-elle. C'est en aidant nos entreprises membres de cette manière, que ça va aider considérablement le milieu touristique à se remettre sur pied.»

Une voix, une association

Après quatre ans d’implication au CA de Tourisme Montérégie, Mme Cloutier est fière d'assumer la présidence et de travailler de pair avec des membres dévoués.

«Je pense que ce qui compte le plus, c’est que tous les membres incluant moi-même travaillons ensemble pour le tourisme en Montérégie. C’est intéressant de s’impliquer dans une cause qui n’est pas seulement la nôtre et de porter la voix des 450 membres de l’association qui désirent fortement voir le tourisme de la Montérégie grandir au fil du temps», affirme-t-elle.