1,1 M$ pour la protection du milieu forestier en Montérégie

Par Katherine Harvey-Pinard
1,1 M$ pour la protection du milieu forestier en Montérégie
Randonnée en forêt. (Photo : Pixabay)

La nouvelle entente sectorielle de développement pour la forêt en Montérégie, entérinée le 6 novembre, permettra de dédier 1,1 M$ à la protection et à la mise en valeur du milieu forestier de la Montérégie.

Ladite entente est financée par les ministères signataires, soit celui des Affaires municipales et de l’Habitation (600 000$), des Forêts, de la Faune et des Parcs (446 900$) ainsi que de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation (60 000$). Une contribution en services provient des autres signataires, soit les 14 MRC de la région et l’Agence forestière de la Montérégie (AFM).

En 2018 et 2019, 39 organisations régionales ont pris part à une concertation afin d’établir les enjeux économiques, environnementaux, sociaux et territoriaux entourant les forêts en Montérégie. La plus grande part de l’argent de l’entente sectorielle servira au financement des 26 actions issues de cette concertation.

L’autre partie du montant, soit 422 300$, seront attribués à 11 projets supplémentaires reçus lors d’un appel de projets. Ceux-ci répondent «aux préoccupations régionales entourant les forêts», assure l’AFM par voie de communiqué.

Les projets

Parmi les différents projets qui recevront un financement, on retrouve entre autres la gestion des espèces exotiques envahissantes (39 900$), la sensibilisation du grand public aux bienfaits et rôle de la Forêt (77 278$) et l’adaptation des pratiques forestières aux changements climatiques (69 262$).

Également, 30 000$ seront destinés à la mise en œuvre de plans d’action pour le contrôle d’espèces exotiques envahissantes dans les habitats essentiels de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et 23 308$ à la création d’un guide pour la diversité des forêts en Montérégie.

«L’économie des régions passe, entre autres, par l’innovation et l’initiative de ses entrepreneurs, et ce, dans divers domaines. L’industrie forestière, de par sa vocation, génère d’importantes retombées sur tout le territoire québécois», mentionne le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour.

«Je suis fier de voir le milieu s’organiser pour une relance économique en ayant en tête la foresterie et de pouvoir contribuer à l’essor de la Montérégie par notre Programme aménagement durable des forêts, un programme dédié à aider dans le financement de projets tout aussi variés qu’importants pour notre environnement», ajoute-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires