10 questions sur le métier de journaliste

10 questions sur le métier de journaliste
(Photo : Archives)

Dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias, voici une série de questions auxquelles les journalistes sont parfois amenées à répondre.

En quoi consiste le travail d’un journaliste ?
C’est de rapporter des nouvelles et l’actualité avec la plus grande exactitude possible. Pour ce faire, il s’appuie sur des faits et les vérifie. Il recueille des informations dans le cadre d’entrevues auprès de différentes personnes, que ce soit des témoins directs ou non d’un événement, des sources officielles comme les services de police, lors de la couverture d’événements, grâce à la consultation de documents (courriels, procès-verbaux, etc.) ou toute autre recherche.

À quoi sert son travail ?
Le journaliste est le chien de garde de la démocratie parce qu’il met en lumière des situations et pose des questions, obligeant les politiciens, les entreprises, les individus, etc., à rendre des comptes publiquement. Son objectif est d’informer les citoyens de ce qui se passe dans leur ville et dans leur région, afin de les aider à faire des choix réfléchis.

A-t-il parfois de la difficulté à faire son travail ?
Oui, parce que parfois il n’arrive pas à confirmer certaines informations ou qu’il se bute à des personnes qui refusent de lui accorder une entrevue pour différentes raisons, dont parce que leur employeur leur interdit de s’adresser à la presse. La plupart des organisations, associations et grosses compagnies emploient des porte-parole ou des responsables des communications pour filtrer les questions et réponses des journalistes, afin de mieux contrôler le message. De son côté, le journaliste préférerait parler directement aux gens impliqués.

Doit-il dire la vérité ?
À l’ère des fausses nouvelles et des réseaux sociaux, son travail consiste plus que jamais à exposer la vérité. Le journaliste n’a qu’un seul devoir : celui de défendre l’intérêt du public. Il présente la nouvelle sous un œil objectif, sans prendre partie en faveur ou en défaveur du sujet.

Est-il soumis aux lois et règlements comme tout citoyen ?
Oui. Le journaliste ne bénéficie d’aucun traitement de faveur. Il doit respecter les lois et règlements en vigueur. À moins de rares exceptions (pour une enquête qui ne lui permettrait pas d’obtenir la vérité par exemple), le journaliste travail à visage découvert. Il s’identifie comme tel dès le départ auprès des gens qu’il rencontre dans le cadre de son travail.

Est-il soumis à un code d’éthique ?
Oui, la plupart des entreprises de presse ont leur code de déontologie. C’est le cas de Gravité Média qui possède le journal Saint-François. Celui-ci est parfaite concordance avec celui de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) ainsi que le guide du Conseil de presse.

Le travail de journaliste vient-il avec de grandes responsabilités ?
Oui. Le journaliste jouit d’une liberté d’expression mais celle-ci n’est pas absolue. Elle doit être exercée en respect des autres droits fondamentaux, dont le droit à la réputation et à la vie privée. Le journaliste doit notamment s’abstenir de diffuser des propos diffamatoires ou qui porteraient atteinte à autrui. Or, néanmoins, la liberté d’expression se heurte fréquemment au droit à l’information dans un contexte d’intérêt public.

D’où viennent les sujets ?
Leurs sources peuvent être variées : un communiqué de presse, un appel téléphonique, un courriel, une conversation, une conférence de presse, un statut sur les réseaux sociaux, un jugement, la couverture d’un événement, etc.

Quelles sont les études pour devenir journaliste ?
C’est un des rares métiers qui n’exige pas un diplôme précis en journalisme pour exercer la profession. Néanmoins la plupart des journalistes vont apprendre les rudiments sur les bancs d’école, puisqu’il existe des cours et des programmes d’études collégiaux et universitaires.

Qu’est-ce qu’un communiqué de presse ?
Il est généralement émis par une association, un organisme ou une entité qui veut partager une nouvelle à son sujet. Le communiqué de presse est un document de travail pour un journaliste. Ce dernier est libre d’en utiliser des extraits ou non pour la rédaction d’un article. Le journal n’est pas tenu de le publier.

VIDÉO – Gravité Média souligne la Semaine de la presse et des médias

Bonne semaine de la presse

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Bonne semaine de la presse - Journal Saint-François
1 jour

[…] 10 questions sur le métier de journaliste […]