Impact immédiat des nouveaux venus chez les Braves

Impact immédiat des nouveaux venus chez les Braves

Le nouvel attaquant Jean-Simon Bélanger (numéro 97) a fait le trajet entre Saint-Félicien et Salaberry-de-Valleyfield, jeudi, pour revêtir l'uniforme des Braves et il a eu un impact immédiat à son premier match.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin)

HOCKEY JUNIOR. Les Braves de Valleyfield sont toujours invaincus en 2018. La formation campivallensienne s’est façonné les Forts de Chambly, jeudi soir à l’aréna Salaberry, pour remporter une 2e victoire de suite après avoir complété l’année de calendrier 2017 avec 5 revers consécutifs.

Les plus récentes acquisitions de l’équipe ont eu un impact instantané dans ce triomphe au pointage de 4-1, en commençant par l’ailier droit Jean-Simon Bélanger qui a déployé ses atouts offensifs en présence d’une foule de plus de 320 amateurs. Le puissant tir de l’attaquant originaire de Saint-Félicien a été à l’origine de 2 des 3 filets marqués par les Braves et la performance du nouveau venu lui a valu la récompense de joueur du match.

Jordan Levac a sauté sur un retour de lancer pour marquer le 2e but des Braves dans la victoire au pointage de 4-1 sur les Forts de Chambly. (Photo: Pierre Langevin)

Après une première période sans but, Pier-Alexandre Lagrange (3e) a brisé la glace en faisant dévier un lancer de Jean-Simon Bélanger derrière le gardien des Forts, Olivier Chalifour, dès la 37e seconde du second engagement.  Jordan Levac (7e) a doublé l’avance des locaux en avantage numérique à la 12e minute et en 3e période, c’est Bélanger qui a contribué à porter le coup d’assommoir. Le nouveau numéro 97 a atteint le masque du portier des Forts avec une frappe violente et Pierre-Luc Sanche (10e) a sauté sur le retour pour porter le score à 3-0.

Le gardien Anthony Morrone, arrivé des Tigres de Victoriaville, a été solide à son premier départ avec la formation campivallensienne. (Photo: Pierre Langevin)

Charles Bélanger (1er) a redonné un mince espoir aux visiteurs à 15:25 du dernier tiers mais Nicolas Desgroseilliers a rabattu les espérances des Forts en allant déposer la rondelle dans une cage déserte avec 63 seccondes à écouler. Il s’agissait d’un 2e but en autant de rencontres pour le marchand de vitesse depuis son retour de la Ligue Junior Majeur du Québec.

Nicolas Desgroseillers a réussi son 2e but en autant de matchs depuis son retour chez les Braves et il a obtenu une mention d’assistance. (Photo: Pierre Langevin)

Le gardien Anthony Morrone a également fait bonne impression à son premier départ chez les Braves. Le cerbère de 18 ans a bloqué 21 des 22 tirs dirigés vers lui et son calme désarmant a semblé décourager ses adversaires. Le moment fort de la prestation de l’ex-Tigre de Victoriaville est survenu à mi-chemin au 3e tiers quand il a stoppé Mikaël Imbeault sur un tir de pénalité avec un superbe arrêt de la mitaine.

Pier-Alexandre Lagrange a ouvert la marque en 2e période quand il a fait dévier un tir de Jean-Simon Bélanger. (Photo: Pierre Langevin)

Les deux autres joueurs en uniforme pour un premier match devant les supporters locaux cette saison, le vétéran défenseur Jean-Sébastien Taillefer et le centre Nicolas Desgroseilliers ont démontré leur pesant d’or. Le «88» a récolté deux points et il a rappelé aux amateurs comment il est un joueur de 200 pieds qui sillonne la patinoire dans les deux sens. Taillefer a excellé défensivement et il a été menaçant à l’occasion en zone offensive.

Justin Doucet a été victime de sa prestance au premier engagement quand une collision avec William Leclerc a envoyé l’attaquant de Chambly au vestiaire. Le «98» des Braves a écopé d’une punition majeure pour obstruction, taxée d’une extrême inconduite de partie. (Photo: Pierre Langevin)

A l’issue du premier vingt, il était à se demander si une équipe parviendrait à percer la muraille du gardien opposé dans cette rencontre alors que les cerbères Anthony Morrone et Olivier Chalifour semblaient imbattables. Les Braves, à force d’aller au filet et de lancer répétitivement, ont fini par tromper la vigilance du portier des Forts.

La troupe dirigée par David Rochon, en l’absence de Stéphane Scotto suspendu pour 3 parties, a dominé à outrance dans les tirs au but avec un total 47 comparativement à 22 du côté des Forts. Comme le soulignait l’entraîneur des Braves au terme de la rencontre, le principal point à améliorer serait l’efficacité du jeu de puissance qui a été limité à «1 en 8». A l’inverse, l’unité en infériorité numérique a été parfaite (0 en 4 pour Chambly) et le «PK» n’a alloué que deux tirs au cours de la punition majeure pour obstruction décernée à Justin Doucet à 6:39 de la période initiale.

Les Braves ont dû se débrouiller avec 11 attaquants pendant le reste de l’affrontement qui a été très physique dans son entité. Le club campivallensien était sans les services de l’attaquant Salim Mahi-Beaudry qui a subi une blessure à pied lors de la séance d’entraînement tenue mercredi en fin d’après-midi.

Jacob Lapierre n’est toujours pas dans l’entourage de l’équipe mais le directeur-gérant Stéphane Scotto pourrait avoir une conversation avec le gros attaquant sous peu.