Yves Bolduc démissionne

Yves Bolduc démissionne

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et député de Jean-Talon, Yves Bolduc, quitte la politique pour retourner à la pratique de la médecine.

Alors que la rumeur d’un remaniement ministériel concernant principalement M. Bolduc circulait depuis plusieurs jours, le ministre de l’Éducation a remis sa démission jeudi matin. «J’ai pris la décision personnelle de retourner à la pratique de la médecine», a-t-il indiqué après être sorti du conseil des ministres pour une dernière fois.

Le premier ministre Philippe Couillard a tenu à souligner l’engagement de M. Bolduc. «Je le remercie au nom de la population. La politique, ce n’est pas facile, c’est un engagement profond, courageux, qu’il a accompli avec sincérité et passion», soutient M. Couillard, qui ajoute qu’il procèdera à un ajustement de la composition du conseil des ministres dans les meilleurs délais. Devant les journalistes, il a affirmé en anglais que cet ajustement pourrait être effectué dans les prochaines heures.

M. Bolduc a été nommé ministre de la Santé et des Services sociaux le 25 juin 2008, avant d’être élu député de la circonscription de Jean-Talon aux élections partielles du 29 septembre 2008. Il a été réélu en 2008, 2012 et 2014.

Suite aux dernières élections, M. Bolduc a fait les manchettes en raison d’une prime de 215 000$ qu’il avait reçue pour avoir pris en charge pus de 1500 patients alors qu’il siégeait dans l’opposition lorsque le Parti québécois était au pouvoir. Ses commentaires effectués dernièrement en lien avec une fouille à nu effectuée sur une adolescente de 15 ans à l’école secondaire de Neufchâtel avaient mis le gouvernement dans l’embarras, affirmant que cette pratique était acceptable si elle se faisait dans le respect.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des