La Voix lui a permis de trouver sa voie

La Voix lui a permis de trouver sa voie

Lydia Sutherland est heureuse de son parcours à La Voix.

Crédit photo : OSA images and TVA

L’aventure télévisuelle de La Voix est terminée pour Lydia Sutherland. Son tour de chant à peut-être pris fin, mais l’auteure-compositrice-interprète de Godmanchester repart enchantée de l’expérience unique.

«Je me sens bien et je suis vraiment satisfaite, soutient Lydia Sutherland. La Voix a été une belle place de partage où j’ai fait de belles rencontres avec des passionnés. »
Parmi ces rencontres, il y a eu Antoine, son «rival», lors du duel qui a signé sa fin à l’émission. Sur la pièce «C’est écrit» de Francis Cabrel, ils ont été à l’unisson. «On savait qu’un de nous allait partir après la performance alors on s’est dit qu’on devait être pleinement satisfait, reconnaît Mme Sutherland. Il n’y avait pas de compétitif, juste le goût d’offrir une bonne performance. J’admire Francis Cabrel, mais je ne connaissais pas cette pièce. Heureusement, elle est tombée dans mes cordes et j’ai pu chanter comme je le souhaitais. »
Malgré qu’Alex Nevsky lui ait préféré Antoine, Lydia Sutherland sort la tête haute et prête à poursuivre sa carrière.

La Voix 6 – Duel d'Antoine Lachance et Lydia Sutherland

Vous pouvez maintenant revoir mon duel! 😍#lavoixtva #équipealex

Posted by La Voix – Lydia Sutherland on Thursday, April 5, 2018

 

 

Se redécouvrir
L’artiste de Godmanchester a beaucoup appris sur elle lors de son aventure. «Je me suis redécouverte, dit-elle. Je faisais dans la pop et j’envisage maintenant plus le country-folk. Je veux chanter des paroles, pas des mélodies. »
Elle a beaucoup apprécié son contact avec Alex Nevsky; elle a qualifié d’irréel le fait d’avoir travaillé avec lui. Mais Lydia Sutherland retient surtout les propos du mentor Yann Perreau. «Il m’a dit d’avoir confiance en moi, d’être forte et d’y croire», a-t-elle indiqué.
Son passage à La Voix a confirmé son choix de poursuivre sa voie artistique. Son moment marquant a été la soirée du 17 mars au Centre Bell où elle était choriste pour l’artiste internationale Demi Lovato. «C’était assez intense, qualifie-t-elle son expérience. Demi Lovato invite toujours une chorale LGBT pour l’appuyer sur des chansons et il manquait de monde ce soir-là. J’avais des papillons dans l’estomac. La Voix rejoint des millions de téléspectateurs, mais on ne les voit pas; là, ils étaient plusieurs milliers à nous entendre. »

 

 

À Coteau-du-Lac le 21 avril
La carrière de Lydia Sutherland roule à fond de train. Plusieurs festivals sont à son agenda cet été. Elle enregistre son prochain album en plus de composer pour d’autres artistes.
Le 21 avril, elle présente son premier spectacle solo à la salle du Pont Château, 283, chemin de pont Château, de Coteau-du-Lac. En compagnie de Kevin Haché, Marc Angers et quelques invités de l’équipe Alex Nevsky, elle compte laisser une belle impression aux spectateurs.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar