Valleyfield confiante d’en arriver à une entente pour le Camp Bosco

Valleyfield confiante d’en arriver à une entente pour le Camp Bosco
Valleyfield et Coteau-du-Lac ont des discussions pour dénouer l’impasse à propos du Camp Bosco. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin))

Le litige qui oppose Valleyfield à Coteau-du-Lac à propos du Camp Bosco pourrait se régler très rapidement. Ce serait d’ailleurs la volonté des deux villes de voir le dossier évoluer rapidement.

«On est en discussion très sérieuse avec Coteau-du-Lac et j’ai parlé plusieurs fois à mon homologue, Andrée Brosseau, a indiqué Miguel Lemieux. À court terme, on pourrait en arriver à une entente pour acheter le terrain et les installations. Je suis très confiant, je sens qu’il y a de l’écoute. »

La ressource est située sur le territoire de Coteau-du-Lac, mais au nord du pont Mgr.-Langlois. Son accès se fait donc à partir de Valleyfield qui mandatait le Camp Bosco pour la gestion d’un camp adapté aux personnes ayant des déficiences. Devant les problèmes financiers, le Camp Bosco a été fermé en 2016. Le camp adapté a été déplacé à l’Île Perrot en 2017, mais y est revenu l’été dernier. Le maire de Valleyfield assure qu’il sera également de retour lors de la prochaine saison estivale.

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield est propriétaire depuis plus de 20 ans de la moitié de l’île et tandis que le Camp Bosco est propriétaire de l’autre municipalité. Un projet de bill privé avait été évoqué par l’administration de Denis Lapointe. Une option rejetée par Guy Jasmin, alors maire de Coteau-du-Lac.

Plan de relance

Alors que les discussions sont en cours, François Therrien, directeur général de la Cité des Arts et des Sports a tout de même été mandaté afin d’établir un plan de relance. «C’est pour voir les opportunités et rentabiliser les installations si une entente se concrétise avec Coteau-du-Lac, précise le maire. Ce qu’on souhaite et qui est important c’est garder le volet communautaire. Il n’est pas question de construire des condos sur le site et c’est ce qu’on répète à nos homologues. »

L’objectif avoué est de préserver le cachet communautaire des lieux. La présence de l’organisme Répit le Zéphyr à cet endroit, tout comme la nature qui habite le secteur sont des aspects importants dans le déploiement des camps spécialisés à cet endroit.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
JonathanAnniepatriceMylène Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Mylène
Guest
Mylène

Bonne nouvelle et je peux vous dire que mon fils autiste a passé la plus belle été à cette endroit et j’espère lui offrir encore cette été 😍😍

patrice
Guest
patrice

a mon avis il devrait construire des logement a prix modique la ville a pas besoin de gaspiller tant d argent a linfini pour minoriter desoller mais combiend d argent cella vat coutter aux contribuable de la ville pour servir tres peux de gens

Annie
Guest
Annie

Cela servira a une clientèle malheureusement de plus en plus nombreuse. Cela servira a des familles souvent laissées dans l’oubli. Cela donne un RÉPIS à des parents qui font le don de soi pour leurs enfants.

Jonathan
Guest
Jonathan

Je crois que ses un site populaire pour les amateurs de sentiers et plain air l’île est un très beau serait dommage de la perdre je suis pour l’ach a 100%