Une résidente de Howick arrêtée dans une opération antidrogue

Par Mario Pitre
Une résidente de Howick arrêtée dans une opération antidrogue
(Photo : Archives)

Une résidente de Howick âgée de 50 ans, Sherrie Colegrove, a été arrêtée en marge de l’opération antidrogue baptisée Hackberry, réalisée par la Gendarmerie Royale du Canada, au Québec et en Nouvelle-Écosse.
Celle-ci a comparu le vendredi 18 janvier en cour provinciale à Halifax sous des accusations de complot en vue de faire le trafic de cocaïne, complot en vue de faire le trafic de fentanyl et complot en vue de faire le trafic de méthamphétamine. Six autres suspects ont aussi été arrêtés lors de l’opération.
Dans le communiqué publié par la GRC, on indique qu’en avril 2018, le Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé (GCGCO) de la GRC en Nouvelle-Écosse et l’Unité mixte d’enquête sur le crime organisé (UMECO) à Montréal ont ouvert une enquête ciblant le trafic organisé de fentanyl et de cocaïne entre Montréal et la Nouvelle-Écosse. L’enquête a mené à l’arrestation de sept hommes et d’une femme et à la saisie de substances réglementées, d’argent d’armes à feu et d’appareils électroniques.
Le 13 novembre, l’UMECO, en collaboration avec le Service de police de la ville de Montréal, a arrêté trois hommes sans incident à Montréal. Le même jour, peu de temps après, le GCGCO, en collaboration avec la Police régionale d’Halifax, a arrêté trois hommes et une femme sans incident à Halifax. Un septième homme a été arrêté à Bangor (N.-É.) avec l’aide du Groupe des crimes de rue du comté de Digby. L’homme a été remis en liberté sous promesse de comparaître à une date ultérieure. Le 14 novembre, l’UMECO, en collaboration avec le Service de police de la ville de Montréal, a arrêté une femme sans incident à Howick.
À la suite des arrestations, des enquêteurs ont exécuté des mandats de perquisition à cinq endroits à Westphal, à Halifax, à Dartmouth et à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et à cinq endroits à Howick et à Saint-Marc-sur-Richelieu, au Québec. À la suite des perquisitions, la police a saisi différents articles, y compris une certaine quantité de cocaïne, de fentanyl, d’héroïne et de méthamphétamine, de l’argent, six armes à feu, une arme à autorisation restreinte et des appareils électroniques.
« Nous sommes heureux d’avoir perturbé ce réseau de trafic de drogue avec l’aide de nos partenaires », explique la sergente d’état-major Monica Jodrey, du Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé de la GRC en Nouvelle-Écosse. « Ces drogues étaient destinées à nos rues ici en Nouvelle-Écosse et au Québec, particulièrement à Montréal, et grâce à de multiples efforts, nous avons empêché ces drogues d’être distribuées au sein de nos collectivités. »
D’autres arrestations pourraient avoir lieu en marge de cette opération.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des