Une pétition pour exiger le statu quo à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands

Une pétition pour exiger le statu quo à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands

Crédit photo : Journal Saint-François Archives

Une pétition qui a déjà recueilli près de 400 signatures demande à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands présente un nouveau plan de redécoupage des bassins à Valleyfield.

«Nous exigeons le statu quo immédiat – et cela afin que la CSVT retourner faire ses devoirs dans le but de nous présenter un projet de redécoupage du territoire juste, équitable, transparent et de façon à respecter le bien de nos enfants et des parents», peut-on lire sur le site.

Rappelons que la CSVT veut revoir le redécoupage des bassins puisque certaines écoles affichent complet et ne peuvent encaisser les augmentations démographiques de certains quartiers, comme Grande-Île ou La Baie.

Alexandre Girouard, qui a déposé la pétition en ligne, s’appuie sur six points à prendre en considération et qui pourraient avoir un impact négatif. Il écrit qu’une école primaire doit demeurer un lieu d’apprentissage stimulant, diversifié et favoriser le développement personnel et académique. Il ajoute que celle-ci doit être facile d’accès, de proximité dans le respect des valeurs sociales et éviter une centralisation des enfants des nouveaux quartiers vers l’école Edgar-Hébert.

Cette option est l’une des deux suggérées par la CSVT. L’autre implique les écoles à proximité et aurait un effet domino sur d’autres familles.

Plusieurs écoles ont tenu des consultations publiques à l’occasion de leur conseil d’établissement. Ceux-ci soumettront les idées proposées lors de ces réunions au conseil des commissaires. Celui-ci devrait trancher au mois de janvier.

Commenter cet article

avatar