Une mise au point nécessaire sur le dépannage alimentaire

Par Mario Pitre
Une mise au point nécessaire sur le dépannage alimentaire
Le Service alimentaire communautaire est le seul organisme à distribuer des paniers de dépannage à longueur d'année sur le territoire de la ville. (Photo : Archives)

La direction du Service alimentaire communautaire (SAC) a tenu à faire une mise au point publique relativement aux services de dépannage alimentaire offert à Salaberry-de-Valleyfield.

Dans un communiqué envoyé aux médias, le SAC estime que beaucoup d’informations souvent erronées circulent sur les réseaux sociaux et ailleurs à propos de la distribution de paniers de dépannage alimentaire à Salaberry-de-Valleyfield.

Il rappelle dès le départ que le Service alimentaire communautaire est le seul organisme à distribuer des paniers de dépannage à longueur d’année sur le territoire de la ville.

C’est le SAC qui reçoit les denrées et les fonds recueillis lors de la Guignolée des paroisses de Salaberry-de-Valleyfield avec qui il collabore étroitement. Lors de la Guignolée des paroisses du 1er décembre dernier, 14500 kg de denrées non périssables ont été recueillis.

Au cours des mois de décembre de janvier seulement, le SAC a distribué sous forme de dépannages un total de 13000 kg de denrées alimentaires auprès de familles dans le besoin, soit 90 % de ce qui avait été ramassé lors de la Guignolée des paroisses.

Pour pouvoir effectuer du dépannage alimentaire à l’année, le SAC doit compter sur plusieurs autres sources : un approvisionnement soutenu de la banque alimentaire Moisson Sud-Ouest, l’argent recueilli lors de la guignolée et des dons d’entreprises.

Bien que ses locaux soient situés à côté de ceux de Moisson Sud-Ouest avec qui il entretient d’excellentes relations, le SAC est un organisme à but non lucratif totalement indépendant. Le SAC travaille de pair avec la table de sécurité alimentaire de Salaberry-de-Valleyfield qui regroupe les services sociaux, la ville et d’autres organismes communautaires.

Les paniers de Noël

Le SAC rappelle aussi que depuis trois ans, il ne distribue plus de paniers de Noël, car la confection de plus de 800 paniers venait vider complètement ses réserves alimentaires et l’empêchait de faire son travail de dépannage durant les longs mois d’hiver qui suivaient.

« En tenant compte des ressources à sa disposition, le SAC répond jour après jour aux situations d’insécurité alimentaire de la population de Salaberry-de-Valleyfield. Le SAC prend le temps de recevoir chaque personne afin d’évaluer l’ensemble de ses besoins et de la référer auprès d’autres ressources qui pourraient lui apporter du soutien à plus long terme. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des