Une apprentie esthéticienne de Saint-Clet récompensée

Denis Bourbonnais
Une apprentie esthéticienne de Saint-Clet récompensée
Anaïs Therrien, étudiante en soins esthétiques et résidente de Saint-Clet, est l’une des 4 lauréates des Bourses d’études Épiderma pour l’année 2019. (Photo : Gracieuseté)

Une résidente de Saint-Clet, Anaïs Therrien vient d’être récompensée pour son travail exceptionnel comme étudiante en soins esthétiques à l’École de formation professionnelle de Châteauguay.
La jeune femme est devenue l’une des 4 lauréates des Bourses d’études en esthétique Epiderma pour l’année 2019, une récompense dont la valeur s’élève à plus de 3 275 $. L’apprentie esthéticienne a été primée pour son parcours personnel et sa motivation professionnelle dans l’attribution des bourses octroyées pour la 11e année consécutive.
En plus d’une perspective d’emploi chez Epiderma au terme de ses études, Anaïs Therrien obtient une bourse en argent de 1 250 $, un stage d’observation d’un jour en clinique, un forfait d’épilation par laser des aisselles et un traitement de microdermabrasion.
Avant de découvrir sa vocation, la lauréate a été une élève assidue au Cégep, suivant plusieurs programmes préuniversitaires successifs, d’abord en enseignement puis en psychologie et ensuite dans le domaine de l’éducation à l’enfance pour y travailler en garderie. Chaque fois, elle est arrivée à la même conclusion : elle n’était pas faite pour ces métiers ou professions.
En revanche, un emploi dans une pharmacie pendant 5 ans l’a amenée à cultiver le contact avec la clientèle, prodiguer des conseils tout en lui permettant d’approfondir ses connaissances dans les produits et services. Ce travail a conduit Anaïs Therrien à faire des rencontres déterminantes, notamment avec une représentante des cliniques médico-esthétiques Epiderma dans le cadre d’une formation professionnelle.
Un déclic s’est produit quand la Soulangeoise a réalisé qu’elle pourrait faire des soins esthétiques un métier. Inscrite à l’École de formation professionnelle de Châteauguay, Anaïs s’est sentie parfaitement dans son élément. Ravie de décrocher la bourse Epiderma, elle considère que cette reconnaissance lui permettra d’évoluer dans le domaine qui la passionne et pour lequel elle croit être destinée.
«Anaïs Therrien entend y mettre tout son sens aigu du service à la clientèle, ses capacités organisationnelles, son humour et sa passion», peut-on apprendre dans une communication de l’entreprise Epiderma, fondée à Québec en 2000 et comptant 24 cliniques sur le territoire québécois et ontarien.
Le comité de sélection des Bourses Epiderma 2019 était composé de Valérie Dutil, directrice des ressources humaines au sein de la compagnie, Valérie Paquet, adjointe aux ressources humaines, et Sylvie Daigle, directrice de la clinique de Sainte-Foy.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des