Tristan Poissant s’entend avec les Black Bears de l’Université du Maine

Par Denis Bourbonnais
Tristan Poissant s’entend avec les Black Bears de l’Université du Maine
L’attaquant originaire de la municipalité Les Coteaux, Tristan Poissant, photographié dans l’uniforme des Colts de Cornwall junior A la saison dernière, a signé un contrat NCAA division 1 avec l’Université du Maine. (Photo : (Photo d'archives))

HOCKEY.  C’est le temps des signatures pour les athlètes qui désirent accéder aux rangs universitaires américains et un hockeyeur de la région vient de poser sa griffe au bas d’un contrat qui lui permettra d’évoluer dans la NCAA en première division.

Tristan Poissant, natif de la municipalité Les Coteaux, a confirmé son intention de joindre les rangs des Black Bears de l’Université du Maine à compter de septembre prochain et c’est avec l’équipe qui a déjà aligné des joueurs de la trempe de Paul Kariya qu’il poursuivra sa carrière.

L’attaquant âgé de 19 ans suivra les traces de son père qui a porté les couleurs des Engineers de l’Institut polytechnique Rensselaer (RPI) pendant 4 saisons (1986 à 1990) à Troy dans l’état de New York.

Après avoir connu du succès avec des équipes du réseau scolaire québécois à l’école secondaire du Chêne-Bleu et au Collège Bourget, le hockeyeur de 6’ 1’’ (185 cm) et plus de 180 livres (82 kg) a disputé une saison dans la Ligue Junior A du Nord de l’Ontario (NOJHL) avec l’Express d’Espanola. En 2018-2019, Tristan a joué avec les Colts de Cornwall au sein de la «Canadian Central Hockey League» (CCHL), amassant 22 buts et autant de passes pour 44 points en 59 matchs.

Le hockeyeur Tristan Poissant a officialisé le moment quand il a accepté les termes de l’entente paraphée avec les Black Bears de l’Université du Maine. (Photo: gracieuseté)

Cette saison, Poissant a pris la décision d’évoluer avec les Tomahawks de Johnstown (Pennsylvanie) de la «North American Hockey League» (NAHL), le seul circuit Junior Tier II aux États-Unis qui est sanctionné par «USA Hockey».  Auteur de 7 buts et 9 aides pour 16 points en 21 rencontres, le Coteaulois foule la glace du même amphithéâtre où les Chiefs ont tourné le légendaire film «Slap Shot».

A sa 45e campagne, la NAHL regroupe 27 équipes et l’entraîneur-chef des Tomahawks de Johnstown, Mike Letizia a louangé son protégé lorsque le «committement» de Tristan Poissant envers l’Université du Maine a été officialisé.

«Tristan nous donne un gros ‘’boost’’ offensif depuis qu’il est arrivé avec les Tomahawks. Il demeure un arme dangereuse grâce à sa vitesse combinée à sa touche de marqueur. Tristan constitue une menace à chaque présence sur la patinoire», a encensé l’entraîneur Mike Letizia.

Après avoir passé la saison 2018-2019 avec les Colts de Cornwall (photo), Tristan Poissant a pris la direction de Johnstown en Pennsylvanie où les Tomahawks junior Tier II de la «North American Hockey League» ont le même domicile que les légendaires Chiefs du film «Slap Shot». (Photo: gracieuseté)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des