Toute bonne chose a une fin

Toute bonne chose a une fin

Claude Comeau a culminé 50 années de curling en jouant avec sa petite-fille, Kloé, et sa fille, Marie-Claude, au Tournoi des entreprises sur les glaces du club campivallensien.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin)

LOISIRS.  Un des vétérans du Club de curling de Valleyfield, Claude Comeau a mis fin à 50 années consacrées au développement de cette discipline sportive en jumelant ses deux plus grandes passions au cours de la dernière semaine.

Pour son chant du cygne, le triple champion provincial senior a lancé ses dernières pierres au Tournoi des entreprises en compagnie de sa fille, Marie-Claude Comeau, et de sa petite-fille, Kloé Latour. «Team Comeau» comptait aussi dans ses rangs le pilote d’hydroplane recordman de la classe Grand Prix, Jean Théorêt, avec qui il a fait équipe pendant 25 ans sur la scène du sport motonautique.

«J’ai voulu réunir le curling avec ma famille et les régates pour mon dernier tournoi» a exprimé le retraité de la société Hydro-Québec, qui a également permis à son équipier du temps de l’écurie «Lotto Super 7», Jacques Nolet, de faire ses premiers pas au curling.

«Le Tournoi des entreprises était la parfaite occasion de tirer un trait sur ma carrière. L’équipe doit comprendre au moins une personne qui n’a jamais joué au curling. J’ai eu la chance d’être accompagné par ma petite-fille et mon grand ami Jean Théorêt», se réjouit l’homme qui fêtera ses 67 printemps le 23 avril.

Le multiple champion pilote d’hydroplane, Jean Théorêt, a permis à Claude Comeau de tirer sa révérence en jumelant ses deux passions : le curling et les régates. Sa fille Marie-Claude a également été active dans les deux sports. (Photo: Pierre Langevin)

Le champion coureur en était à sa première expérience sur des glaces de curling et il n’a eu droit qu’à une brève formation de 30 minutes offerte par Claude Comeau. «Dans les circonstances, il a très bien fait tout comme ma petite-fille Kloé qui semble avoir pris goût au curling. J’ai bon espoir qu’elle va continuer mon œuvre après avoir disputé sa première partie avec moi», souhaite le grand-père.

Équipe Comeau a remporté deux rencontres (4-3, 6-1) avant de s’incliner à sa 3e sortie au pointage de 4-3 lors de la compétition amicale qui a attiré 32 quatuors. «Le but n’était pas de gagner le tournoi. J’ai initié au curling deux personnes qui me sont chères tout en jouant avec ma fille avant de quitter. C’est ce qui comptait le plus», de signifier celui qui a donné ses premiers coups de balai au Club Beauchâteau dans sa ville natale de Beauharnois en 1968.

Le temps de partir

Membre au Club de curling de Valleyfield depuis 1980, Claude Comeau a fait rayonner son loisir de prédilection grâce à ses performances et ses judicieux conseils. Ayant été partie prenante de trois conquêtes du championnat provincial chez les seniors, il a apprécié particulièrement le titre acquis à Trois-Rivières en 2007 avec les frères Mc Sween et le capitaine John Stewart. La même année, il a vécu un rêve dans la ville trifluvienne en glissant sa pierre aux championnats canadiens seniors. «C’était comme la Coupe Stanley», évoque-t-il.

Claude Comeau a initié sa petite-fille Kloé au curling en jouant dans un dernier tournoi. (Photo: Pierre Langevin)

Claude Comeau a en outre fait la promotion du curling par son enseignement, autant auprès des juniors que des adultes. Son travail bénévole a contribué à l’essor du curling campivallensien et à accueillir de nouveaux joueurs au club de la rue Maden, notamment des jeunes comme Jeffrey Stewart, Laurie Lavoie et Kathleen Boyer. En 2012, Claude a reçu le trophée décerné par Curling Québec à l’entraîneur de l’année.

Son aide fournie aux jeunes qui ont triomphé aux Jeux du Québec et la passion transmise à sa fille Marie-Claude, une curler de haut calibre, font partie de l’héritage légué par Claude Comeau. Devenu un résident de Pointe-aux-Trembles avec sa nouvelle conjointe, il n’a joué qu’une dizaine de parties cette saison et le temps est venu pour lui d’accrocher son balai.

«La table est mise. Notre équipe a gagné la saison et les séries dans la Ligue de la Cité. J’ai pu remporter aussi une compétition Canada/États-Unis. Si j’étire, je serai peut-être déçu. Mon genou gauche me cause des difficultés et aussi bien partir heureux. En jouant moins souvent, les ‘’shots’’ ne se font plus aussi facilement. Ce dernier tournoi m’a comblé», conclut Claude Comeau qui occupera désormais ses temps libres en pratiquant le ski de fond, la pétanque et les danses sociales.

Au cours de ses 50 années de curling, Claude Comeau a été membre de 3 équipes championnes provinciales senior. (Photo: Pierre Langevin)
La fille de Claude, Marie-Claude Comeau excelle en compétition. (Photo: Pierre Langevin)
Le champion pilote d’hydroplane Jean Théorêt s’est bien tiré d’affaires lors de sa première expérience au curling. (Photo: Pierre Langevin)
Marie-Claude Comeau et Jean Théorêt ont balayé pour le skip Claude Comeau  et sur cette photo sa petite-fille Kloé, au Tournoi des entreprises. (Photo: Pierre Langevin)
Un tournoi de curling mémorable pour Claude Comeau, Kloé Latour, Marie-Claude Comeau et Jean Théorêt. (Photo: Pierre Langevin)

Commenter cet article

avatar