Tonnage record au port de Valleyfield

Par Mario Pitre
Tonnage record au port de Valleyfield
Le port de Valleyfield est promis à une expansion au cours des prochaines années.

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD – Le port de Valleyfield a enregistré un tonnage de marchandises de 641 835 tonnes métriques l’an dernier, la plus forte activité de son histoire.

Le rapport annuel 2014 dévoilé par les dirigeants du port indique que ce tonnage représente une hausse de 18 % sur l’année précédente. Les 112 bateaux qui y ont accosté représentent une légère baisse, mais il demeure que le seuil des 100 navires est atteint pour une 4e année de suite.

«On a atteint un sommet en 2014 et ça va se poursuivre en 2015 avec l’arrivée de nouveaux clients et le développement de nouveaux marchés», soutient le président du conseil d’administration, Jocelyn Demers.

Selon le directeur général, Michel Gadoua, la croissance du tonnage en 2014 est redevable au marché du sel routier, qui a pratiquement doublé, notamment pour les besoins de l’autoroute 30, les cargaisons d’asphalte, de même que le cargo à destination du Grand Nord, une spécialité particulière au port municipal campivallensien.

Lien nord-sud

Trois entreprises situées sur le site portuaire acheminent différentes marchandises à destination du Grand Nord. «Depuis deux ans, nous sommes en lien avec le projet de la minière Baffinland au Nunavut. Cette exploitation assure des redevances aux Inuits, ce qui leur permet de se procurer des biens envoyés à partir d’ici», explique Michel Gadoua. De plus, les projets de construction de Nemaska Lithium et de Argex Titane consolideront ces liens avec les territoires nordiques au cours des prochaines années.

Au cours de la dernière décennie, la performance du port lui a permis d’enregistrer des profits, dont une bonne partie a été réinvestie afin d’améliorer ses infrastructures (poste de garde, bâtiment administratif, signalisation).

Sa santé financière ouvre donc la porte à d’importants projets de développement, à commencer par celui d’un nouveau quai, estimé à 30 M$.

Ce projet, qui devrait être financé à parts égales entre le port et les deux paliers de gouvernement, s’inscrit dans la Politique maritime du gouvernement Couillard, et le programme Infrastructures Canada. Des annonces sont attendues pour 2015.

Qui plus est, contrairement à d’autres ports du Saint-Laurent, celui de Valleyfield dispose de beaucoup d’espace pour une éventuelle expansion.

Le port entend également tirer profit du marché de l’acier avec le service maritime appelé «Cleveland Europe Express», qu’offre l’entreprise Spliethoff entre le port de Cleveland et celui d’Anvers, où Valleyfield occupe une situation stratégique. Le CEE effectuera des escales au Port de Valleyfield à raison d’un navire toutes les deux semaines.

 

«Le port est en mesure d’assumer sa part de 10 M$ pour le nouveau quai»  -Jocelyn Demers, président

 

Le port de Valleyfield en 2014

-235 emplois

-Revenus de taxes de 467 000 $ pour la Ville

-Tonnage en hausse de 18 %

-Remboursement de 53 333 $ sur la dette à long terme

-Travaux de modernisation de 242 000 $

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des