Suzie Grondin a gravi tous les échelons

Suzie Grondin a gravi tous les échelons

Suzie Grondin a annoncé son départ à la retraite pour le 30 juin.

Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin)

Force est d’admettre que Suzie Grondin s’avérait la candidate toute désignée pour succéder à Guy Laperrière à la direction générale du Collège de Valleyfield.

En poste depuis un mois, la Campivallensienne d’origine se sent déjà à l’aise dans ses nouvelles fonctions. Elle reconnaît d’emblée que la barre est haute puisque l’ex-directeur général était bien apprécié en plus d’avoir une feuille de route bien garnie.

«On ne remplace pas Guy Laperrière, on lui succède. Je veux poursuivre son œuvre. Il a un côté humain très prononcé. Durant ses 10 ans comme directeur général, il a été mon mentor et il m’a inspirée. Les gens ont apprécié son style de gestion et sa couleur», a révélé Suzie Grondin lors d’une entrevue accordée au JOURNAL Saint-François.

Cette dernière connaît le Collège de Valleyfield par cœur. Après avoir fréquenté l’endroit pour ses études collégiales, elle a ensuite quitté la région pour entreprendre des études universitaires en informatique.

En 1988, elle était de retour au Cégep de Valleyfield à titre de professeure et elle n’a jamais quitté l’établissement depuis ce temps.

Enseignante en informatique pendant 12 ans, elle a en outre été coordonnatrice des stages en alternance travail-études (ATE) dans cette discipline.

En 2000, Mme Grondin accède à son premier poste de gestion à titre de directrice des affaires corporatives et des communications. Huit ans plus tard, elle devient directrice des affaires étudiantes et des communications, et en 2012, elle est nommée directrice des études.

«J’ai touché à tout au fil des années. Des opportunités se sont présentées et j’ai saisi l’occasion», a confié celle qui a obtenu un mandat de cinq ans de la part du conseil d’administration du Collège.

Résidences étudiantes

Il va sans dire que Suzie Grondin a beaucoup de pain sur la planche puisque plusieurs projets apparaissent à l’agenda pour les prochaines années. Les résidences étudiantes figurent en haut de la liste des priorités.

«Nous sommes en attente de l’autorisation de l’emprunt. En fait, on est tout près du but et on attend l’aval du ministère de l’Éducation», a fait remarquer la directrice générale.

Le nouvel immeuble abritant les résidences étudiantes comportera trois ou quatre étages et sera érigé sur la rue Saint-Thomas, à quelques pas du Cégep. Dans l’ensemble, le projet prévoit 110 chambres, y compris celles au Collège. Les coûts préliminaires s’élevaient à 7,5 millions $ mais ceux-ci pourraient être abaissés à environ 5 millions $.

Puis, un autre projet qui lui tient à cœur est l’offre imminente du programme de BAC international en Sciences cognitives puisque le Collège est maintenant reconnu comme étant une École du monde. «Cette formation ne se donne nulle part ailleurs. On est prêt pour l’automne prochain mais ça prend l’autorisation du ministre de l’Éducation», dit-elle.

De plus, elle veut également établir un partenariat entre le Collège ainsi que les milieux scolaires et universitaires pour faciliter le passage des étudiants.

La gestionnaire âgée de 54 ans croit aussi à l’implication du Collège dans son milieu. Personnellement, elle désire poursuivre son implication bénévole auprès des Régates de Valleyfield et peut-être même au sein d’autres organismes régionaux.

Avenir des cégeps

Alors que l’avenir des cégeps est souvent remis en question, Suzie Grondin estime que le réseau collégial a sa raison d’être puisqu’il joue bien son rôle de transition vers l’université.

«La formation générale est essentielle et a sa place mais elle pourrait être actualisée et dynamisée, a-t-elle fait remarquer. Ça prendrait un comité de Sages pour faire une bonne réflexion à ce sujet. Le collège a tout avantage à s’arrimer avec le niveau secondaire et l’université.»

Le personnel du Collège de Valleyfield est composé de 340 personnes, dont 218 professeurs. Son budget annuel est de 26,1 millions $.

Commenter cet article

avatar